Rechercher

SALON RÉTROMOBILE 2019 : RECORD DE FRÉQUENTATION AVEC 132 000 VISITEURS

Le Salon Rétromobile clôture la Paris Classic Car Week ce dimanche 10 février, avec un record de fréquentation :

132 000 passionnés sur 5 jours d’exposition. Le Salon dépasse ainsi les 130 000 visiteurs et par la même occasion, son record de fréquentation obtenu en 2015 avec la vente des voitures de la Collection Baillon (121 884 visiteurs). Chaque année, ce sont des milliers d’amateurs internationaux qui se pressent pour admirer les carrosseries éblouissantes, découvrir les lignes et courbes d’un autre temps, et s’émerveiller devant toutes les expositions inédites préparées avec soin par les équipes du Salon.

Cette année, Rétromobile a réuni pas moins de 620 exposants, près de 1 000 véhicules répartis sur les 3 halls, totalisant ainsi 72 000 m2 d’exposition, l’équivalent de 7 terrains de football. Un travail récompensé par un visitorat record qui confirme le succès et l’attractivité du salon auprès du grand public.
UNE ÉDITION MÉMORABLE Petits et grands amateurs d’automobiles ont eu le plaisir de découvrir ou redécouvrir des modèles parfois inédits et d’autres bien connus du grand public :
 
Animations phares de cette édition : le géant du désert, le Berliet T100 qui a ébloui par ses dimensions spectaculaires ou encore les 60 bougies de la mythique Mini ! Les constructeurs ont également répondu présent avec des expositions inédites autour de leurs anniversaires (Citroën, Renault, Bentley, Bugatti, Honda, etc.) ; Les animations insolites avaient comme chaque année leur place sur le Salon : à l’image de la réunion de 14 Bédélia sur les 19 toujours existantes, le retour du Club des Teuf-Teuf et du musée des Blindés dans l’enceinte du Salon mais également à l’extérieur en démonstration dynamique ; Les nouveautés de cette édition : un focus sur les deux-roues avec l’exposition Gnome et Rhône et l’espace de vente de motos de collection Et parce que l’automobile de collection reste accessible, une exposition de vente dédiée aux automobiles à -25 000€ a su ravir les collectionneurs avec 75% des véhicules vendus !
Fins connaisseurs, amateurs d’automobiles rares, dénicheurs de petites pépites inconnues et collectionneurs en quête de pièces, ils ont tous répondu présent ! EN 2020, LE SALON RÉTROMOBILE CÉLÉBRERA SON 45ÈME ANNIVERSAIRE... RENDEZ-VOUS DU 5 AU 9 FÉVRIER À PARIS AU PARC DES EXPOSITIONS DE LA PORTE DE VERSAILLES

Autolib à vendre relookées par Jazzu et Rose-Agathe Steiner

Deux voitures électriques AUTOLIB restylées à vendre : 

Bidtween organise une vente exceptionnelle dès le dimanche 20 janvier sur son site bidtween.com. Deux modèles de la Bolloré Car désignée au départ par Pininfarina seront relookés par deux artistes reconnus Rose-Agathe Steiner et Jazzu, le samedi 19 janvier en direct  du marché Malassis au marché des Puces de Saint-Ouen. Une performance qui sera diffusée en direct sur la chaine TV bidtween.  Vous vous dites un jour, j’aurai ma voiture électrique et bien c’est le moment. Vous allez pouvoir acquérir la Blue Car, la plus originale de la place de Paris.  C’est un veritable événement à occasion de Maison et Objets au Marché Malassis, organisé par Patrick Mathieu avec deux grands artistes.

Deux voitures électriques AUTOLIB restylées à vendre : 

Bidtween organise une vente exceptionnelle dès le dimanche 20 janvier sur son site bidtween.com. Deux modèles de la Bolloré Car désignée au départ par Pininfarina seront relookés par deux artistes reconnus Rose-Agathe Steiner et Jazzu, le samedi 19 janvier en direct  du marché Malassis au marché des Puces de Saint-Ouen. Une performance qui sera diffusée en direct sur la chaine TV bidtween.  Vous vous dites un jour, j’aurai ma voiture électrique et bien c’est le moment. Vous allez pouvoir acquérir la Blue Car, la plus originale de la place de Paris.  C’est un veritable événement à occasion de Maison et Objets au Marché Malassis, organisé par Patrick Mathieu avec deux grands artistes. La performance durera plusieurs heures devant le public et les téléspectateurs de bidtween. 

Un réseau de rechargement de voitures électriques en fonction depuis janvier 2019

Vous le savez sans doute mais les autolib ne sont plus en location courte durée à Paris. Le service de Bolloré Car n’est plus disponible la Mairie de Paris a mis fin au contrat.  Vous allez pouvoir acquérir un bout de l’histoire  et de la révolution de la mobilité urbaine.  Vous vous demandez en lisant cet article, acheter une autolib devenu une œuvre d’art unique roulante, c’est une bonne idée mais comment la recharger? Et bien, le rechargement est possible à Paris pour votre modèle de voiture original. La mairie de Paris vient de remettre les bornes de recharges en marche avec un abonnement à prix réduit, vous allez pouvoir faire le plein en toute tranquillité et sans payer le stationnement. Un maillage de stations à Paris est unique dans le monde et il faut profiter ce réseau incroyable.  En dehors des bornes Autolib et en région Ile de France, votre citadine peut se recharger aussi dans certains parking et dans certains centres commerciaux. 

Des voitures d’occasion revisitées et en état de marche 

Acheter et Rouler dans une voiture tout électrique unique peinte par deux grands artistes du street-art et du pop Art ose-Agathe Steiner et Jazzu. Bien entendu, vous trouverez sur le marché des Autolib' ou la Bolloré Car d'occasion et moins chers mais ces deux modèles seront vraiment uniques. En vente sur bidtween à partir du 20 janvier 2019. Rendez-vous sur bidtween en direct le samedi 19 janvier. 
Caillebotte enchères auctionlab montmorency

Une oeuvre de Gustave Caillebotte aux enchères

  Le 20 juin, la «  Vue du Petit-Gennevilliers depuis le « Fossé de l’Aumône » de Gustave Caillebotte, passera sous le marteau de Maître Valerie Régis. Ce précieux trésor est estimé 200 000 / 300 000€. Retour sur la vie de Gustave Caillebotte, homme aux multiples facettes, et sur son oeuvre, reflet de ses passions. Héritier d’un père qui a fait fortune en vendant des draps aux armées napoléoniennes, Gustave Caillebotte n’a pas besoin de travailler, ou de vendre ses oeuvres pour vivre. De son temps libre, l’homme se passionne pour mille choses, oeuvrant pour la citoyenneté, il se fera aussi constructeur naval et jardinier. Mais, c’est finalement l’artiste que l’on connait. Délaissé après sa mort, son talent est aujourd’hui connu et reconnu.  

Gustave Caillebotte et le courant impressionniste

Sans Gustave Caillebotte, l’impressionnisme n’aurait surement pas eu l’envergure qu’on lui connait aujourd’hui. Peignant pour le plaisir, ce dernier ne se met pas sur le devant de la scène artistique, mais voit en d’autres peintres de réels talents qui méritent d’être mis en lumière. bal du moulin de la galette Renoir Auctionlab Caillebotte Oeuvrant pour cette cause, il devient le mécène de ses amis et artistes tels que Degas, Monet ou Renoir, auprès duquel il achète « le Bal du Moulin de la Galette » aujourd’hui au Musée d’Orsay. Toujours dans la même optique, il co-organise les salons impressionnistes, où il expose par la suite.

Sur l’eau ou au vert, les passions de l’artiste

Membre du « Cercle de Voile de Paris » d’Argenteuil, il se passionne pour les régates et le sport nautique. Peut-être est-ce ses amis impressionnistes qui l’y poussent? En tous les cas on croise là-bas Manet, Sisley, et Monet, à qui Gustave Caillebotte achète le tableau « les régates à Argenteuil », également au Musée d’Orsay. Souhaitant se rapprocher du bassin d’Argenteuil, il acquiert, vers 1880, une maison au Petit-Gennevilliers. Dans ce lieu verdoyant, Gustave Caillebotte admire fleurs et paysages. Sa grande propriété lui permet de se livrer au jardinage, pour lequel on lui reconnait un certain talent. Claude Monet lui demanderait même conseil pour son jardin de Giverny.  

La peinture de Gustave Caillebotte

Notre toile « Vue du Petit-Gennevilliers depuis le « Fossé de l’Aumône », est toute à fait représentative des productions de l’artiste. Le lieu de réalisation de la toile nous apprend qu’il est non loin de sa nouvelle maison, proche des régates d’Argenteuil, et donc, qu’il côtoie déjà quotidiennement les grands impressionnistes. Sa palette reste très réaliste quoi que ce tableau soit plus proche des effets de touches et de couleurs de l'impressionnisme. Caillebotte enchères auctionlab montmorency À une époque où se développe la photographie, Gustave Caillebotte empreinte certains éléments à ce nouveau médium, comme le cadrage. La perspective décentrée et la ligne d’horizon remontée  donne un effet de « plongée », dont il est l’initiateur en peinture. Cette caractéristique se retrouve d’ailleurs dans le paysage proposé à la vente par l’Hôtel des Ventes de la Vallée de Montmorency.   Notre peinture retrace un bout d’histoire de l’artiste, dans ce paysage verdoyant et arboré, on doit lire sa passion pour la navigation, qu’il assouvit non loin d’ici. C’est là-bas, au « Cercle de la Voile de Paris »  qu’il rencontre Edmond B. avec qui il se lie d’amitié. A l’occasion du mariage de ce dernier, Gustave Caillebotte lui offre cette toile. Transmise de génération en génération, c’est donc une oeuvre inédite, jamais dévoilée au public, que l’Hôtel des ventes propose de découvrir. Rendez-vous le 20 juin!  siganture caillebotte tableau auctionlab Vente le 20 juin 2017 à 14h15 à l'Hôtel des ventes de la Vallée de Montmorency.  GUSTAVE CAILLEBOTTE (1848-1894), Vue du Petit Gennevilliers depuis le « Fossé de l’Aumône », Vers 1889, Huile sur toile Signé en bas à droite : G. CAILLEBOTTE H : 73 cm – 28’’5/8 in. L : 60 cm.   [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Meeting with Nathalie Motte Masselink

[et_pb_section admin_label="section"][et_pb_row admin_label="row"][et_pb_column type="4_4"][et_pb_text admin_label="Texte" background_layout="light" text_orientation="left" text_font_size="17" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"]   Meet Nathalie Motte Masselink of the Gallery Nathalie Motte Masselink, which is part of the new generation of online merchants the drawing show. Video in french.   [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

At the show of drawing with Bertrand Gautier

[et_pb_section admin_label="section"][et_pb_row admin_label="row"][et_pb_column type="4_4"][et_pb_text admin_label="Texte" background_layout="light" text_orientation="left" text_font_size="17" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"] On the occasion of the 26th edition of the Salon of the drawing, we meet one of its founding members, Bertrand Gautier. The latter we book the secrets of his "democratic organization" and presents the Persian poet of Gustave Moreau, a work between symbolism and illumination. [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]
Retour en haut de page
Le produit a été ajouté à votre panier