Rechercher

 : Sotheby’s accorde ses enchères pour la vente du piano de John Lennon

[et_pb_section admin_label="section"][et_pb_row admin_label="row"][et_pb_column type="4_4"][et_pb_text admin_label="Texte" background_layout="light" text_orientation="left" text_font_size="17" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"]

Enchères musicales à New York le 10 décembre

  C'est une vente rock'n'roll qu'organise la maison de ventes Sotheby's à New York le 10 décembre. En effet, plus de 130 objets ayant appartenu à de grandes personnalités de la musique : à John Lennon, au Prix Nobel de littérature Bob Dylan, à David Bowie, à Lady Gaga ou au célébrissime rockeur Eric Clapton, seront mis aux enchères. [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row admin_label="Ligne"][et_pb_column type="1_2"][et_pb_image admin_label="Image" src="https://mk0auctionlabnetbmb9.kinstacdn.com/wp-content/uploads/2016/12/John-Lennon-Piano-03-lot-75.jpg" show_in_lightbox="off" url_new_window="off" use_overlay="off" animation="fade_in" sticky="off" align="left" force_fullwidth="off" always_center_on_mobile="on" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"] [/et_pb_image][et_pb_image admin_label="Image" src="https://mk0auctionlabnetbmb9.kinstacdn.com/wp-content/uploads/2016/12/John-Lennon-Piano-02-lot-75.jpg" show_in_lightbox="off" url_new_window="off" use_overlay="off" animation="fade_in" sticky="off" align="left" force_fullwidth="off" always_center_on_mobile="on" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"] [/et_pb_image][/et_pb_column][et_pb_column type="1_2"][et_pb_text admin_label="Texte" background_layout="light" text_orientation="left" text_font_size="17" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"]

Lot phare de la vente : le piano de John Lennon

  La pièce à l'estimation la plus élevée est le piano ayant appartenu à John Lennon. Le musicien des Beatles l'avait installé dans sa résidence de Kenwood. C'est sur ce piano que les plus grands succès du groupe de Liverpool ont été composés, dont « Lucy in the Sky with Diamonds », « A day in the life » et d'autres chefs-d'oeuvre. [/et_pb_text][et_pb_text admin_label="Texte" background_layout="light" text_orientation="left" text_font_size="17" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"] Ce piano de la maison « John Broadwood and Sons », daté de 1872, orné d'un alignement de dorure incisé, au clavier soutenu par deux colonnes cannelées et à une paire de bougeoirs en cuivre latéraux, est estimé par Sotheby's entre 1,2 et 1,8 million de dollars. La marque « John Broadwood and Sons » est créée en 1728. Maison réputée pour la qualité de sa production, elle a notamment fourni la famille royale anglaise. Les plus grands musiciens tels que Mozart, Haydn, Chopin, Beethoven et Liszt étaient connus pour posséder un instrument de cette manufacture. [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row admin_label="Ligne"][et_pb_column type="1_3"][et_pb_text admin_label="Texte" background_layout="light" text_orientation="left" text_font_size="17" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"]

C'est sur ce piano qu'est composé le célèbre album des Beatles :  « Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band »

  C'est en juillet 1964 que John Lennon achète sa maison de Kenwood située sur la Colline de st George, dans le Weybridge. Le musicien et son épouse Cynthia dépensent une somme importante pour la rénovation de cette maison. Parmi les travaux, ils prévoient un studio au grenier de cet habitat, en vue des compositions de chansons. Le divorce de John Lennon l'obligera à vendre cette maison en 1968. Les 4 ans passés dans cette résidence seront les plus prolifiques pour les Beatles. En effet, c'est à Kenwood que sera composé le célèbre album du groupe anglais :  « Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band ». [/et_pb_text][/et_pb_column][et_pb_column type="2_3"][et_pb_image admin_label="Image" src="https://mk0auctionlabnetbmb9.kinstacdn.com/wp-content/uploads/2016/12/John-Lennon-Piano-Detail-lot-75.jpg" show_in_lightbox="off" url_new_window="off" use_overlay="off" animation="fade_in" sticky="off" align="left" force_fullwidth="off" always_center_on_mobile="on" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"] [/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row admin_label="Ligne"][et_pb_column type="4_4"][et_pb_text admin_label="Texte" background_layout="light" text_orientation="left" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid" text_font_size="17"]

Le piano suit le musicien dans ses déménagements

  Un article de 1967 décrivant la maison de l'artiste mentionne la présence de 2 pianos : un Bechstein et un Broadwood. Mais John Lennon montre rapidement sa préférence pour le second. John Lennon, désormais en couple avec Yoko Ono, déménage en 1969 à Tittenhurst, en emmenant avec lui ce légendaire piano. Expatrié à New York définitivement à partir de 1971, il vend sa propriété de Tittenhurst à Ringo Starr avec une partie du contenu, mais il garde son piano. Il prend soin d'apposer une plaque sur l'instrument :"On this piano was written: A Day in the Life, Lucy in the Sky with Diamonds, Good Morning, Good Morning, Being for the Benefit of Mr. Kite and many others. John Lennon. 1971" Vente chez Sotheby's New York le 10 décembre : « A Rock & Roll Anthology: From Folk to Fury » : http://www.sothebys.com/en/auctions/2016/rock-roll-n09587.html [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Lever de voile sur un exceptionnel rideau de scène de Salvador Dalí aux enchères

[et_pb_section admin_label="section"][et_pb_row admin_label="row"][et_pb_column type="4_4"][et_pb_text admin_label="Texte" background_layout="light" text_orientation="left" text_font_size="17" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"] L'étude Lempertz met en vente un rideau de scène peint par Dali en 1944 et intitulé « Tristan fou ». Cette œuvre exceptionnelle forme probablement la plus grande peinture surréaliste au monde. Elle est actuellement exposée à Bruxelles à la maison de vente et sera proposée en vente privée le 3 décembre. [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row admin_label="Ligne"][et_pb_column type="4_4"][et_pb_text admin_label="Texte" background_layout="light" text_orientation="left" text_font_size="17" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"]

Salvador Dali, peintre mais aussi décorateur

Salvador Dalí (1904-1989) est reconnu comme étant l’un des artistes les plus importants du 20ème siècle mais surtout comme un des représentants du surréalisme. On le connaît notamment pour ses nombreuses peintures, sculptures et oeuvres graphiques. Mais le travail de l’artiste espagnol comprend également un certain nombre de décors d’opéra, de ballet et de théâtre. [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row admin_label="Ligne"][et_pb_column type="4_4"][et_pb_text admin_label="Texte" background_layout="light" text_orientation="left" text_font_size="17" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"]

« Tristan fou » : dialogue de Dalí avec l’oeuvre de Richard Wagner

  Dalí commence dans le milieu des années 1930 à consacrer une partie de sa production artistique au théâtre. Lors de la conception de la pièce « Tristan Fou », l’artiste endosse à la fois les rôles de chorégraphe et metteur en scène, mais également ceux de scénographe et costumier. Le contexte initial de la pièce est en réalité un dialogue approfondi de Dalí avec l’oeuvre de Richard Wagner.  

Un décor monumental qui a voyagé dans toute l'Europe

  C’est seulement en 1944 que le projet voit le jour au théâtre international de New York. Dalí, vivant alors aux Etats Unis, retravaille le premier projet de son «Tristan fou » datant de 1938 avec la collaboration du chorégraphe Léonide Massine. En plus de cet immense rideau qui plante le décor du drame de Tristan et Iseult, le peintre conçoit également deux scènes d’arrière-plan. Fort de son immense succès new-yorkais, la pièce et son décor monumental voyagent à travers toute l’Europe et récoltent ainsi les acclamations du public des plus grandes scènes de Londres, Paris, Barcelone, Venise ou encore Monte-Carlo.   [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row admin_label="Ligne"][et_pb_column type="4_4"][et_pb_image admin_label="Image" src="https://mk0auctionlabnetbmb9.kinstacdn.com/wp-content/uploads/2016/11/Dali_article-auctionlab.jpg" show_in_lightbox="off" url_new_window="off" use_overlay="off" animation="fade_in" sticky="off" align="left" force_fullwidth="off" always_center_on_mobile="on" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid"] [/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row admin_label="Ligne"][et_pb_column type="4_4"][et_pb_text admin_label="Texte" background_layout="light" text_orientation="left" use_border_color="off" border_color="#ffffff" border_style="solid" text_font_size="17"] Description : Salvador Dalí Y Domenech, Tristan Fou, 1944, rideau de scène. Techniques mixtes (détrempe, pastel et huile) sur une toile de coton en différentes parties. 8,76 x 14,76 m. Non-signée. Inscrit sur le verso en haut à gauche au pinceau noir (probablement par l’artiste) « TRISTA T DROP » et en bas à doute avec un cachet noir « UNITED SCENIC ARTISTS / LOCAL 829 ». Restauration professionnelle ordonnée en 2009 par les précédents propriétaires. Copyright : Lempertz Vente privée. Exposition à Bruxelles du 18 octobre au 3 décembre. Estimation sur demande.   https://www.lempertz.com/?id=434 [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Glénat, histoire(s) d’un demi-siècle de bande dessinée

Rencontre avec Dimitri Joannides pour nous présenter la vente du mercredi 16 novembre chez FauveParis "Glénat, histoire(s) d'un demi-siècle de bande dessinée". Cette vente aux enchères est un hommage à un homme, sa vie, ses choix d'éditeur : Jacques Glénat.

: LES SIÈGES DU CONCORDE AUX ENCHÈRES

La ville de Toulouse, qui a vu naître le Concorde, mythique supersonique européen, accueillera une vente aux enchères d’exception les 3, 4 et 5 novembre prochain. Sous le marteau de Maître Marc Labarbe seront vendues des pièces de collection liées à cet avion mythique.

L’OBJET DE LA SEMAINE : Tournez Manège !

 Replongez-vous dans la magie des manèges d'antan en vous rendant à la vente de l’étude Côte d’Opale Enchères. Sous le marteau de Maître Julien Debacker, 2 chevaux de manège en bois sculpté et polychrome, datant du XIXème siècle, seront présentés aux enchères le 22 octobre en 2 lots, estimés chacun 1 500 / 2 000 €.
 
L’animal de manège est né avec la première ébauche de carrousel et a connu, avec le développement de celui-ci, près d’un siècle de succès. Épousant les goûts de son temps, il s’adapte et se transforme sans cesse. Il fut cheval, animal des champs ou de la jungle pour devenir personnage de Walt Disney ou vedette de sériés télévisées. Le bestiaire forain appartient pleinement au monde du merveilleux. Il regorge de significations et de symboles multiples liés à chaque espèce animale.
 
2 chevaux de manège en bois sculpté et polychrome

Crait + Müller = la nouvelle génération Drouot

C’est à l’occasion de la préparation de leur première vente à Drouot le 3 Octobre prochain que nous avons rencontré Maître Crait et Maître Müller. Ces 2 jeunes commissaires-priseurs, diplômés en 2010, ont obtenu leur agrément au mois de Juin dernier. Ils ont donc ouvert dans la foulée leur propre étude et font partie de la nouvelle génération Drouot.  

Un parcours complet(mentaire) pour notre duo de commissaires-priseurs

  La société de ventes aux enchères Crait + Müller est née de l’association de deux amis. Guillaume Crait, diplômé de l’European Business School et de l’École du Louvre, et de Thomas Müller, titulaire d’une maitrise d’histoire de l’art et licencié en Droit.   craitmuller-2Après l’obtention de leur diplôme de commissaire-priseur, ils ont chacun travaillé dans des études parisiennes et de province. Europ Auction, Versailles Enchères et Bcauto Enchères, entre autres, pour Guillaume Crait. Thomas Müller a, de son côté, eu l’occasion de travailler auprès de grands artistes contemporains tels que Ben et Mathieu Mercier. C’est pour cela que l’étude est d’ailleurs spécialisée dans les ventes d’Art Contemporain. Maîtres Crait et Müller sont déjà entourés d’un panel d’experts, dont Gilles Frassi pour l’Art Contemporain.    

Le 18 rue de Provence : un rafraîchissement à Drouot

  L’étude Crait et Müller est située dans le quartier historique des enchères parisiennes, au 18 rue de Provence. « C’était Drouot ou rien » nous confie Thomas Müller. Il était en effet inenvisageable pour eux de s’établir loin de ce lieu, qu’ils voient comme « un bel outil ». Située dans une ancienne boutique, l’étude a donc pignon sur rue, juste derrière le célèbre Hôtel des ventes. Cette devanture, fraichement repeinte et attirante pour les passants du quartier, leur a d’ailleurs permis de faire de nouvelles rencontres d’acheteurs et de vendeurs. Une cave saine et voûtée, attenante à leur étude, permet de stocker quelques pièces et de réaliser les photos des catalogues de ventes. boutique-craitmuller  

L’étude Crait + Müller propose aussi une expertise gratuite de vos objets, avec ou sans RDV.

etude-craitmuller-1 A ne pas manquer donc, la vente de tableaux, sculpture, argenterie, bijoux, mobilier et objets d’art le Lundi 3 Octobre 13h30, à Drouot Catalogue en ligne : http://catalogue.drouot.com/index.jsp?id=78209&lng=fr Facebook Crait + Muller Twitter Crait + Muller visiter le site de l’étude CRAIT + MÜLLER : http://www.crait-muller.com

Maisons de vente et réseaux sociaux : une enchère montante

Parmi les propositions incitant les français à participer à une vente aux enchères publiques, 37% des personnes interrogées ont exprimé que « la diffusion d’information sur les réseaux sociaux : description de la vente, des modalités d’achat, sur les œuvres » en était l'une des raisons. Cet extrait de l’étude menée par Harris Interactive pour le rapport du Conseil des Ventes aux enchères volontaires 2016 soulève une question d'actualité : mais où en sont les commissaires-priseurs avec les réseaux sociaux ?

Depuis plusieurs années maintenant, les études de commissaires-priseurs accordent une grande importance au web. Communication via leur site internet, possibilité d'enchérir en ligne, toujours à la recherche d'une plus grande visibilité. Les réseaux sociaux prennent aujourd'hui une part active dans la communication des entreprises. Ils répondent à la demande des maisons de ventes d'élargir leur panel de vendeurs et d'acheteurs, en étant pleinement intégré à la stratégie marketing de leur étude. Une grande partie des maisons de ventes aux enchères oeuvrant en France sont déjà présentes sur les réseaux sociaux. Cela concerne en particulier  Facebook et Twitter.

Cependant, certaines sociétés de ventes aux enchères ne sont pas forcément actives sur leurs comptes. Les publications y sont peu régulières, ce qui incite peu les abonnés à les suivre. Cela s'explique par diverses raisons. Manque de temps, non-maîtrise de ces nouveaux médias, ou encore lacune concernant les enjeux et les gains procurés via les réseaux sociaux.

Une stratégie marketing complète grâce aux réseaux sociaux

 

Il faut savoir qu'une communication régulière, via des publications rythmées sur les réseaux sociaux, renforce les liens avec les clients, prospects et collectionneurs. L'objectif étant de créer une nouvelle communauté de clients via une conversation digitale. L'intérêt est, qu'en ayant une meilleure visibilité via les réseaux sociaux, les commissaires-priseurs se font mieux connaître. Cela attire un nouveau public et permet de le fidéliser pour qu'il soit présent à chaque session de vente. L'objectif final étant de bien utiliser les réseaux sociaux pour convertir cette nouvelle audience en clients, aussi bien vendeurs, qu'acheteurs.

Nombre de possibilités sont offertes aux commissaires-priseurs grâce à ces outils numériques. L'inscription et l'animation des réseaux sociaux des commissaires-priseurs se fait en complément d'une communication traditionnelle déjà en place. Elle apporte des nouveaux outils pour élargir son public, et, par conséquent, ses clients et prospects. Ces nouveaux médias ont chacun leur spécificité et proposent plusieurs outils. La juste utilisation des réseaux sociaux permet de donner une orientation à sa communication. En effet, l'abonné numérique différenciera ainsi un hôtel des ventes aux enchères d'un autre.

Aponem - Les commissaires-priseurs

Présence des maisons de vente aux enchères sur les réseaux : la dématérialisation de l'information, ou un gain de temps pour les enchérisseurs

 

On peut y annoncer les futures ventes aux enchères avec les informations pratiques attenantes : horaires, lieux, exposition. On y publie également un lien vers le catalogue de vente et, jour après jour, certains lots phares de la vente à venir. C'est un gain de temps pour l'internaute : l'information vient directement à lui, il n'a plus besoin d'aller la chercher sur le net.

Par la suite, les résultats de vente peuvent être annoncés aussi aux followers. Les publications sur les réseaux sociaux permettent donc de gagner aussi des vendeurs qualitatifs, en plus des nouveaux acheteurs connectés.

On y publie des informations moins conventionnelles, telles que des photos de la préparation de la vente aux enchères. L'abonné dans les coulisses de l'étude ! Le ton employé dans le publication se doit d'être attractif et séducteur. Il est également possible de retransmettre les ventes aux enchères en direct. On donne la possibilité aux enchérisseurs de visionner et d'enchérir lors des sessions par l'intermédiaire des sites DrouotLive ou InterenchèresLive. Ils prennent ainsi part aux enchères là où ils se trouvent. Par ailleurs, les réseaux sociaux peuvent devenir une revue de presse en s'inscrivant comme relais des publications papier.

Les maisons de vente aux enchères sur Twitter et Facebook

 

Un étude menée par Guillaume Horen de 2014, puis réactualisée en 2016, a montré une augmentation constante d'abonnés aux comptes des réseaux sociaux des maisons de ventes. Parmi les plus plébiscités : Twitter et Facebook.

Les grandes maison de ventes aux enchères actives sur Twitter

 

Certaines études ont déjà intégré les avantages, en terme de communication et de visibilité, que leur apportent les réseaux-sociaux. Pour ne prendre que quelques exemples de l'utilisation des réseaux sociaux chez les commissaires-priseurs, commençons par l'analyse de Twitter.

L'étude Bonhams, suivie par 32 000 personnes sur son compte twitter, en fait une utilisation mesurée et efficace. Elle publie des photos des lots qui passeront prochainement aux enchères. Sotheby's (8 428 followers) est également présente quotidiennement sur ce média. En plus de mettre en lumière les lots des ventes futures, la maison de ventes anglaise présente aussi le résultat d'adjudications exceptionnelles.

Les réseaux sociaux dévoilent les coulisses des études de commissaires-priseurs

 

Sur son compte Twitter, Artcurial, avec quasiment 7000 followers, propose un contenu dynamique. L'étude publie des photos des coulisses de l'étude en présentant des scènes prises pendant les ventes. On y trouvera aussi des clichés ayant pour but de promouvoir les évènements organisés en son sein. Kapandji-Morhange, suivi par 382 tweetos, fait part des enchères à venir avec un ton informatif, et retweet les résultats de vente de son étude. La Maison Tajan (1600 followers) quant à elle, est également active sur Twitter. Elle se fait remarquer notamment par l'intégration de liens vers des films qui présentent les ventes, visibles sur Youtube.

Fauve Enchères, compte suivi par 483 personnes, se sert de ce réseau social aussi pour retweeter des informations concernant l'art en général. Elle propose un contenu spécifique dans ses posts en mentionnant des expositions parisiennes en cours. Ce que fait également Christie's (1156 abonnés) sur son compte Twitter. L'hôtel des ventes de la Vallée de Montmorency attise la curiosité de ses 293 followers via la publication des lots des enchères à venir. La maison de vente donne également en live des ventes les résultats des belles adjudications.

Un dialogue numérique entre les commissaires-priseurs et enchérisseurs grâce à Twitter

 

iphone twitter facebook snapchat enchere priseurExtrêmement actifs sur ce réseau social, Drouot (5828 followers) et Barneby's (780  followers) postent et retweets des informations plusieurs fois par jour. On y trouve les ventes aux enchères à venir, belles adjudications, renvois vers les catalogue de ventes, sélections de lots, coups de cœur. Ils créent un dialogue avec les internautes (ils répondent parfois à des demandes de prix en direct) : une véritable communication digitale est mise en place.

Une revue de presse digitale via Facebook

 

Facebook est également prisé par les maison de ventes. On note l'activité régulière et riche d'Artcurial sur sa page qui compte 15 344 abonnés. L'étude publie plusieurs fois par semaine des photos des lots des ventes à venir, accompagnées d'un texte détaillé. Elle mentionne également les expositions en cours et les events organisés, les adjudications exceptionnelles et préemptions. Elle relaye aussi les articles de presse la concernant. L'étude Tajan, suivie par 4745 internautes, propose également une revue de presse par l'intermédiaire de sa page.

Facebook : source d'informations des prochaines adjudications

 

Pour leur part, Piasa (3665 abonnés), l'étude nantaise Ouest enchères publiques (929 abonnés), comme Jack-Philippe Ruellan (644 abonnés), y annoncent leurs prochaines ventes. Ces maisons de vente, via les réseaux sociaux, mettent en lumière certains lots d'exception qui en font partie. Objectif : séduire ce public d'abonnés. L'hôtel Kapandji-Morhange prévoit des publications plusieurs fois par jour pendant les périodes précédent les ventes pour ses 400 abonnés. Elle propose souvent des photos prises à Drouot durant l'exposition. L'étude Leclere, se sert de Facebook pour renvoyer ses 1058 abonnés au catalogue de vente en ligne sur son propre site. Mais elle créée aussi régulièrement des events. Une belle manière d'inciter les internautes à participer à la vente,  physiquement et virtuellement.

L'étude de Valérie Régis, accompagne les photos des lots des ventes à venir qu'elle communique à ses 452 abonnés, d'un descriptif replaçant l'oeuvre dans son contexte. L'étude Fauve, avec environ 2900 abonnés, ainsi que Millon (1231 suiveurs), se démarquent sur leur page Facebook. En effet, ils présentent les lots des ventes à venir avec un ton léger. Les « chatons », personnel de l'étude Fauve, posent avec ces lots. Quant au wall de Millon, il foisonne d'accroches humoristiques en rapport avec les lots présentés.

comment utiliser les reseaux sociaux commissaire-priseurDynamisme sur les réseaux sociaux des maison de vente spécialisées

 

 Les maisons de vente spécialisées sont également très dynamiques sur Facebook. En témoignent Aguttes Collector Cars et l'étude Mercier et Cie Auto, qui comptent respectivement 2787 et 5684 abonnés. Elles postent des informations sur les futures ventes et relayent des articles de presse en rapport avec le monde automobile, jusqu'à deux fois par jour.

Nous avons cité Tweeter et Facebook comme principaux réseaux sociaux. Néanmoins, n'oublions pas l'utilisation de Pinterest et Instagram de plus en plus plébiscités par le monde de l'art et des enchères.

L'actualité des enchères par AuctionLab

Les salles des ventes aux enchères ouvertes cet été

Embarquement immédiat pour l'été 2016 : destination enchères. 

  L'historique hôtel des ventes Drouot ferme ses portes du 12 juillet au 10 septembre, mais ce n'est pas le cas pour toutes les maisons de ventes.

On reste donc connecté au marché de l'art cet été avec de jolies ventes prévues un peu partout dans l'hexagone : l'occasion de dégoter de belles pièces durant vos vacances, et peut être de faire de bonnes affaires. Suivez le guide : destination enchères !

Des ventes aux enchères estivales attendues toute l'année

 

Si vos pérégrinations vous mènent vers les régions centrales de la France, Maître Philippe Casal, dans son étude du Puy Enchères, prévoit six ventes pour la période estivale. Quatre d'entre elles auront lieu au mois d'Août, avec pour thème mobilier et objets d'art, bijoux anciens et tableaux modernes, dont un lot de belles planches de la « Fée électricité » de Raoul Dufy, estimées 3 000 / 5 000 € et vendues le 1er Août.

À Moulin, l'Etude Sadde organise une vente le 23 Août prochain intitulée « Variété d'été »...

Au fil des années, elle devient un véritable rendez-vous pour les collectionneurs, vacanciers et habitants des résidences secondaires de la région. La sélection des lots se veut attractive et décorative, pour séduire un public toujours plus jeune : on y trouvera du mobilier de jardin, des sujets animaliers, des tableaux du XXème et des céramiques des années 50, très en vogue actuellement.

Dans le Cantal à Aurillac, Maître Goolen organise l'été l'une de ses trois ventes de prestige de l'année. Celle du 11 Août sera composée de pièces d'une succession d'un antiquaire avec des tableaux anciens et objets d'arts du XVIIIème.

Une activité riche cet été pour les salles des ventes aux enchères situées en bord de mer

 

Certaines sociétés de ventes aux enchères situées dans des stations balnéaires, profitent justement de cette transhumance pour accélérer le rythme de leurs vacations et organiser leurs belles ventes de l'année en Juillet et en Août.

Salorges Enchères, sous le marteau de Maître Kaczorowski.

L'étude organise pas moins de sept ventes à La Baule cet été. Surfant également sur l'activité de la ville durant la période estivale, la SVV Geoffroy Becquet maintient ses ventes courantes à Royan tous les samedis.

L'étude Dupont et Associés est ouverte à Morlaix tout l'été, et fait le pari de placer en juillet deux ventes à thématique locale sur les objets bretons et la marine, qui attirent un public de collectionneurs et de vacanciers. La maison de vente prend également le partie de faire l'une de ses deux ventes de prestige annuelles le 8 et 9 Août prochain. Comme nous l'a confié l'étude, quelque soit la date de vente, aujourd'hui avec internet, les enchères sont suivies sans discontinuités. Cependant, la vente d'été devient, au fur et à mesure des années, un véritable rendez-vous en salle pour les acheteurs : l'ambiance y est détendue, un public de curieux et d'amateurs vient prendre le temps de flâner à l'exposition et se prête au jeu des enchères.

Eugène Boudin

« Trouville, marché aux poissons » mise en vente à l'étude de Maître Dupuy

Sur d'autres littoraux français, on joue aussi sur le thème du régionalisme et de la villégiature, avec par exemple à Honfleur, une belle huile sur papier d'Eugène Boudin intitulée « Trouville, marché aux poissons » mise en vente à l'étude de Maître Dupuy en Juillet et estimé 10 000/15 000 €, et sur l'Ile de Ré, une vente « Marine et Insolite » prévue le 11 Juillet par l'étude Bertrand-Duflos.

L'étude Emeraude Enchères à Saint Malo reste également active cet été avec cinq ventes en juillet et une belle vente le 6 Août, où sera proposé une aquarelle de Mathurin Meheut, estimé 500 /600 € et figurant une vue de Concarneau ; on trouve aussi dans le catalogue de cette même vente des objets de la faïencerie de Quimper et des toiles de marine.

Cette période estivale donne naissance à des initiatives marginales, en témoigne cette journée à Etretat, le dimanche 31 juillet, avec la vente aux enchères des tableaux peints dans la journée. Les 10 % de frais perçus en sus des enchères seront intégralement reversés à une association.

Des pièces d'exception aux enchères en Juillet et en Août

 
Kelly Hermes salles de ventes ouvertes cet été

Kelly de la maison Hermès

On proposera des enchères de qualité aux juilletistes, avec notamment une très belle vente de luxe chez Tradart à Deauville le 16 Juillet : un Kelly de la maison Hermès estimé entre 4 000 et 6 000 € y sera mis en vente. Artcurial Toulouse organise d'ailleurs une vente entièrement consacrée aux pièces de la maison Hermès le 20 Juillet au prestigieux hôtel Hermitage de Monaco.

Continuons notre périple en longeant les côtes Ouest, jusqu'à l'étude Toledano d'Arcachon. Différentes ventes thématiques auront lieu cet été, dont une vente d'art contemporain, puis une vente marine, sujet choisi en rapport bien entendu avec sa situation géographique et un public averti d'enchérisseurs. L'étude s'adresse également à une clientèle aisée présente durant la saison estivale : le 10 Août seront présentées de belles signatures dans le domaine des bijoux, avec notamment une bague solitaire en or gris estimée à 50 000/ 55 000 € et une montre Breguet « Marine 1152 » estimée à 15 000 € . On pourra également acquérir un portrait du célèbre peintre du XIXème, Jean-Léon Gérôme, vendu lors de la vente mobilier et objets d'art du 18 Août et estimé 8 000 à 12 000 €.

Bernard Buffet salles de ventes ouvertes cet été

« La Régate » de Bernard Buffet estimée 150 000 à 200 000 €

Dans le Sud, la maison de vente Besch Cannes Auction est très dynamique durant les deux mois de vacances : les ventes prestigieuses et de luxe, spécialisées en alcool, parfum, tableaux, automobiles, mode, bijoux et montres s'enchaînent. Elles sont, depuis près de 30 ans, organisées au prestigieux Hôtel cannois : Le Martinez. On y trouvera de belles pièces signées et de collection  : 6 bouteilles de Petrus Pomerol de 2000 estimée entre 20 et 22 000 €, un assortiment du domaine de la Romanée Conti également estimé 20 / 22 000 € en vente le 16 juillet.

 

Une magnifique Jaguar XK140 SE Roadster OTS estimée à 130 000 / 150 000 € et une Ferrari Dino 246 GT M-séries se partageront l'affiche avec d'autres automobiles de collection le 18 juillet.

Jaguar Salles de ventes ouvertes cet été

Jaguar XK140 SE Roadster OTS

Parmi d'autres trésors, l'étude propose aux enchères le week-end de l'Assomption un tableau floral de Maurice Utrillo, une huile sur toile « La Régate » de Bernard Buffet estimée 150 000 à 200 000 € et une montre Dual Tim de la maison Audemars Piguet, estimée 13 000 à 14 000 € .

Pour se rapprocher en douceur de la rentrée, rendez-vous le 28 Aout à Blois chez Valoir à l'étude Pousse-Cornet, pour une vente sur le thème de la Vènerie au Château de Montpoupon : on prépare ainsi l'ouverture de la chasse en septembre. Bonnes Vacances à tous. L'équipe d'AuctionLab L'actualité des enchères
Audemars Piguet Salles de ventes ouvertes cet été

Montre Dual Tim de la maison Audemars Pigue - vente Besch Cannes Auction

Utrillo Salles de ventes ouvertes cet été

Un tableau floral de Maurice Utrillo

Romanée conti Salles de ventes ouvertes cet été

Domaine de la Romanée Conti en vente le 16 juillet.

Retour en haut de page
Le produit a été ajouté à votre panier