Des biens de la pègre en vente ! Ferrari, baskets rares et trottinette: des lots saisis à vendre aux enchères

Plus de 400 biens saisis ou confisqués, parmi lesquels des Ferrari, une moto Ducati ou des montres Rolex vont être vendus aux enchères début octobre à Lyon et à Marseille, a annoncé mercredi la Direction générale des finances publiques.

“Tous les biens mis en vente proviennent de saisies et de confiscations judiciaires dans le cadre de procédures pénales”, a précisé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.Le catalogue présente des voitures prestigieuses comme une Ferrari 360 Modena rouge, saisie à Marseille, un peu éraflée et estimée 60.000 euros, une Chevrolet Corvette noire de 1973 saisie à Lyon, ou une Mercedes AMG C63 S de 510 chevaux.Des deux-roues sont également proposés à la vente, comme une Ducati Multistrada de 2018, une puissante trottinette électrique et des vélos en carbone.

Au rayon bijoux et maroquinerie, une Rolex GMT Master II en or gris, estimée à 30.000 euros, sera également mise aux enchères au côté de sacs Louis Vuitton et d’une paire de Nike Air Jordan 1 High Dior, “état neuf” mais sans boîte, estimée entre 6.500 et 8.500 euros.

Ces lots vont être proposés à la vente le mardi 4 octobre à Lyon (palais de la Bourse) et le mercredi 5 octobre à Marseille (palais du Pharo). Le public pourra participer enchères sur place ou en ligne, sur le site de l’Hôtel Drouot.

Le Domaine de la Direction générale des finances publiques organise ces ventes pour le compte de l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (AGRASC), qui a ouvert une antenne dans ces villes en 2021.

Depuis la création de l’AGRASC en 2011, les ventes des avoirs frauduleux ont permis à l’État de récolter 1,5 milliard d’euros détenus à la Caisse des dépôts.

A lire aussi  Une œuvre de Delacroix ayant appartenu à Degas chez Christie's

Des ventes similaires avaient permis de récolter trois millions d’euros à Paris en novembre 2011, 1,7 million avec une vente de grands crus à Dijon en avril 2022, et 377.000 euros à Douai (Nord) en juin 2022 avec une autre Ferrari et des BMW, selon le Domaine.

Plus de 25 millions d’euros de cryptomonnaies ont, par ailleurs, été saisis en 2021.

Les biens saisis sont soit vendus avant jugement, lorsqu’ils ne sont plus utiles à la manifestation de la vérité ou qu’ils sont susceptibles de se dévaluer, soit vendus au stade de la confiscation, lorsqu’un tribunal a condamné leur propriétaire.

Le produit de la vente peut être affecté au budget général de l’État ou réinjecté dans des fonds de lutte contre le trafic de drogue comme c’est le cas pour les affaires de stupéfiants.

La loi permet également d’affecter des biens aux services enquêteurs, ou d’en confier la gestion, comme c’est le cas d’immeubles, à des associations spécialisées.

tsz/tq/LyS

© Agence France-Presse