: Sotheby’s accorde ses enchères pour la vente du piano de John Lennon

Enchères musicales à New York le 10 décembre

 

C’est une vente rock’n’roll qu’organise la maison de ventes Sotheby’s à New York le 10 décembre. En effet, plus de 130 objets ayant appartenu à de grandes personnalités de la musique : à John Lennon, au Prix Nobel de littérature Bob Dylan, à David Bowie, à Lady Gaga ou au célébrissime rockeur Eric Clapton, seront mis aux enchères.

Lot phare de la vente : le piano de John Lennon

 

La pièce à l’estimation la plus élevée est le piano ayant appartenu à John Lennon. Le musicien des Beatles l’avait installé dans sa résidence de Kenwood.

C’est sur ce piano que les plus grands succès du groupe de Liverpool ont été composés, dont « Lucy in the Sky with Diamonds », « A day in the life » et d’autres chefs-d’oeuvre.

Ce piano de la maison « John Broadwood and Sons », daté de 1872, orné d’un alignement de dorure incisé, au clavier soutenu par deux colonnes cannelées et à une paire de bougeoirs en cuivre latéraux, est estimé par Sotheby’s entre 1,2 et 1,8 million de dollars.

La marque « John Broadwood and Sons » est créée en 1728. Maison réputée pour la qualité de sa production, elle a notamment fourni la famille royale anglaise. Les plus grands musiciens tels que Mozart, Haydn, Chopin, Beethoven et Liszt étaient connus pour posséder un instrument de cette manufacture.

C’est sur ce piano qu’est composé le célèbre album des Beatles :  « Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band »

 

C’est en juillet 1964 que John Lennon achète sa maison de Kenwood située sur la Colline de st George, dans le Weybridge. Le musicien et son épouse Cynthia dépensent une somme importante pour la rénovation de cette maison. Parmi les travaux, ils prévoient un studio au grenier de cet habitat, en vue des compositions de chansons. Le divorce de John Lennon l’obligera à vendre cette maison en 1968.

Les 4 ans passés dans cette résidence seront les plus prolifiques pour les Beatles. En effet, c’est à Kenwood que sera composé le célèbre album du groupe anglais :  « Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band ».

Le piano suit le musicien dans ses déménagements

 

Un article de 1967 décrivant la maison de l’artiste mentionne la présence de 2 pianos : un Bechstein et un Broadwood. Mais John Lennon montre rapidement sa préférence pour le second.

John Lennon, désormais en couple avec Yoko Ono, déménage en 1969 à Tittenhurst, en emmenant avec lui ce légendaire piano. Expatrié à New York définitivement à partir de 1971, il vend sa propriété de Tittenhurst à Ringo Starr avec une partie du contenu, mais il garde son piano.

Il prend soin d’apposer une plaque sur l’instrument :”On this piano was written: A Day in the Life, Lucy in the Sky with Diamonds, Good Morning, Good Morning, Being for the Benefit of Mr. Kite and many others. John Lennon. 1971

Vente chez Sotheby’s New York le 10 décembre : « A Rock & Roll Anthology: From Folk to Fury » :

http://www.sothebys.com/en/auctions/2016/rock-roll-n09587.html