Actualités

Tsugouharu Foujita : le plus oriental des peintres français en vente le 23 mars 2019

20 mars 2019
Damien

author:

Tsugouharu Foujita : le plus oriental des peintres français en vente le 23 mars 2019

Tsugouharu Foujita : le plus oriental des peintres français en vente le 23 mars 2019
4.9 (98%) 32 votes
 

La maison de vente aux enchères Ivoire Troye propose à la vente deux œuvres de Foujita

Sa biographie

Issu d’une famille noble,  Tsugouharu Foujita (qui signifie « héritier de la paix ») est né au Japon en 1886. Après avoir obtenu son diplôme à l’école des Beaux-Arts de Tokyo, il arrive à Paris dès 1913. Il  logera dans le quartier de Montparnasse où il sera entouré d’artistes qui deviendront ses amis par la suite. Très vite, il rencontre Manuel Ortiz de Zärate dans un café et celui-ci lui fera découvrir l’atelier de Pablo Picasso pour lequel il aura beaucoup d’admiration.

Son talent et sa singularité le feront rapidement connaître. En effet, il devient l’un des peintres les plus prisés des années 20. Influencé et inspiré par les œuvres de Léonard De Vinci, les femmes et les chats sont les sujets principaux de ses peintures et il les représente avec beaucoup de finesse, de raffinement et de sobriété. En 1924, il expose à la galerie de Georges Chéron. Ce dernier lui demandera de produire deux œuvres par jour tant son travail est apprécié. Picasso se déplacera expressément pour voir les peintures de l’artiste et devant lesquelles il passera plusieurs heures.

Durant les années 30, Tsugouharu Foujita se met à voyager en Amérique du Sud et au Japon. Il sert son pays en tant que peintre durant la seconde guerre mondiale. Ebranlé par toutes les horreurs de la guerre, il revient en France vers 1950 et se convertira au catholicisme. Il décède à Zurich en 1968 et repose désormais à Reims.

Un style unique et un travail tout en finesse

C’est indéniable, sa singularité attire et plait ! Les modèles qu’il peint vivent à travers les traits qu’il leur donne, mettant en exergue leur sensibilité et leur âme. Avec une assurance infaillible, il manie les lignes et leur donne une finesse calligraphique incroyable grâce, notamment, à l’utilisation du Sumi (encre traditionnelle utilisée en calligraphie japonaise). Partagé entre la culture japonaise et européenne, il reste fidèle à ses racines tout en osant et en mélangeant les styles. L’utilisation des couleurs est particulière avec des tons poudrés presque transparents qui sublimeront le trait tant lorsqu’il travaillera à l’aquarelle qu’à l’huile. A mi-chemin entre le dessin et la peinture, il travaille à l’aide d’un pinceau très fin qui ajoute de l’élégance et de la subtilité à ses œuvres. Grâce à l’ensemble de son travail, Tsugouharu Foujita a marqué et a influencé le paysage artistique français des années folles.

 

Voir la vente

Share This