Magazine

Qui est Joe Colombo ?

24 October 2019
Marie

author:

Qui est Joe Colombo ?

Qui est Joe Colombo ?
4.9 (98%) 32 votes
 

En seulement 20 ans de carrière, Joe Colombo a révolutionné le design et les formes de l’habitat individuel. A tel point qu’il est devenu emblématique de l’âge d’or du design italien. Dans les années 60, Joe Colombo multiplie les concepts et les idées, entre meubles modulaires et « cellules » d’habitation. Retour sur la vie et l’œuvre d’un des génies du design.

 

 

Biographie express du designer italien

 

Cesare Colombo est né en 1930 à Milan, ville où il décèdera d’un infarctus, à seulement 41 ans. Une courte vie consacrée à un travail particulièrement prolifique, le designer ayant beaucoup créé en renouvelant les formes, les matières et les usages.

Bannière 728x90

Joe Colombo suit d’abord des études de peinture et de sculpture à l’Académie des Beaux-Arts puis d’architecture à l’Ecole polytechnique de Milan. Il peint, sculpte, dessine… jusqu’à ce qu’il soit dans l’obligation de prendre la tête de l’entreprise familiale en 1959.

A partir de 1962, il se consacre entièrement au design et crée son propre studio. Une de ses premières créations, la lampe Acrilica, au corps transparent en forme de « C », est récompensée en 64. Joe Colombo produit des luminaires, mais aussi des meubles et des objets futuristes et fonctionnels. Tout au long des années 60, il collabore avec les plus grandes maisons d’édition telles que Kartell, O-Luce ou Zanotta. Nombre de ses œuvres sont toujours exposées dans les musées du monde entier et l’artiste fait régulièrement l’objet de rétrospectives, études et expositions.

Vers un design « total » : Joe Colombo

Dans les années 60, Joe Colombo se consacre surtout à la création de meubles, lesquels se distinguent par leur modularité et leur flexibilité. Fauteuils, chaises, lampes, étagères, meubles de rangement… se transportent et s’adaptent aux besoins de son utilisateur. Le tout dans des matériaux qui permettent la démocratisation de ces éléments de mobilier, utiles et pratiques.

A partir de la fin des années 60, Joe Colombo propose un design « global », des cellules, ou unités, d’habitation, où les éléments de mobilier transcendent l’espace et l’architecture. Par exemple, en 1969, il crée « Cabriolet Bed », une « unité nuit » composé d’un lit recouvert d’un toit ouvrant et doté d’une coiffeuse, d’un miroir et d’une stéréo. Cette « cellule » est complétée par une « unité » jour, baptisée Rotoliving, un élément multifonctionnel qui évolue en même temps que les besoins du quotidien : il sert ainsi tour à tour de table basse ou de table de repas, de bar ou d’armoire, et il est muni d’une horloge, d’une télévision, d’éclairage… Joe Colombo s’oriente ainsi vers un art quasi-total, une forme de design qui aide l’utilisateur à gagner de l’espace et du temps.

Ce concept de cellule d’habitation, Joe Colombo le perfectionne encore à travers Visiona 1 et Total Furnishing Unit. Mort prématurément en 1941, Joe Colombo ne pourra faire aboutir pleinement son projet. Mais l’artiste visionnaire a inspiré, et inspire encore, bon nom de designers.

Meubles iconiques signés Joe Colombo

Les meubles imaginés par Joe Colombo sont exposés dans de nombreux musées. Ils sont encore édités par des maisons telles que Kartell ou Vitra. Et il n’est pas rare de croiser des modèles originaux dans les salles de ventes aux enchères, chez les antiquaires ou sur des boutiques en ligne.

Parmi les œuvres les plus connues du designer italien Joe Colombo, on peut citer :

-Fauteuil Elda (1963) : on le reconnaît tout de suite à sa forme imposante et enveloppante ainsi qu’à ses coussins recouverts de cuir et qui dessinent des rectangles sur le dossier et les accoudoirs.

-Bibliothèque Continental (1965) : en forme de demi-sphère, elle ressemble à une calotte qui sort du mur. Elle est quadrillée par des espaces de rangement plus ou moins profonds selon qu’ils s’éloignent du centre du cercle.

-Chaises Universale (1967) : grâce à leurs pieds démontables, ces chaises sont évolutives et s’adaptent tant aux adultes qu’aux enfants. On la considère comme la première chaise moulée entièrement en plastique.

-Tube Chair (1969) : sans doute le meuble le plus connu de Joe Colombo, avec le fauteuil Elda. Il se compose de 4 cylindres recouvert de mousse et de diamètres différents. L’utilisateur les assemble comme bon lui semble, de manière à s’allonger sur une chaise longue ou à s’assoir sur un fauteuil, selon la configuration de tubes qui lui apporte le plus de confort. Les tubes s’insèrent les uns dans les autres pour un transport facilité dans un sac de toile.

-Chariot Boby (1969) : ce chariot mobile se compose de tiroirs, d’étagères, d’éléments de rangement… tous modulables pour un meuble sur mesure.

Share This