En piste vers les ventes aux enchères de chevaux

Les ventes aux enchères de chevaux existent en France depuis le XIXe siècle. Elles attirent un public d’amateurs qui viennent pour le spectacle, mais surtout des professionnels. Et comme chaque année, les acheteurs viennent du monde entier en France pour acquérir un ou plusieurs purs-sang. Les investisseurs poursuivent un rêve : celui de voir leur poulain remporter un grand prix. Mais rien n’est écrit dans l’évolution d’un jeune cheval. Payer un prix important ne certifie pas toujours de remporter les plus grandes épreuves.

Les agences de ventes aux enchères de chevaux présentes dans tout l’hexagone

La saison automnale est l’occasion pour plusieurs agences de ventes spécialisées dans les chevaux d’organiser de grandes manifestations. Le début du mois d’octobre a été marqué par le célèbre prix de l’Arc à Chantilly organisé par Arqana. L’agence de ventes Arqana prévoit 10 sessions par an sur les sites de Deauville et de Saint-Cloud. C’est le principal opérateur de ventes réalisant, en 2012, plus de 90 % du montant total des adjudications en France (source : rapport du conseil des ventes de 2013).

l y a également la Fédération d’Enchères de Chevaux d’Élevage et de Sport (FENCES) ou SHF Market. « En galop comme en trot, coexistent également quelques autres structures aux ambitions commerciales moindres, mais dont l’objectif est plutôt de favoriser la commercialisation des produits d’élevage en région » : Association des éleveurs normands, Association des éleveurs du Centre Est, Osarus, les Ventes de trotteurs de Caen. (Source : Haras nationaux).

Les ventes aux enchères constituent le mode de commercialisation quasi exclusif des chevaux de course

Les rouages des ventes aux enchères de chevaux sont assez spécifiques et diffèrent des ventes aux enchères traditionnelles. En effet, ces ventes sont celles d’un bien vivant : le cheval. Il faut donc prendre en compte le fait que nous parlons d’un marché basé sur un être vivant et avec un cycle de production qui se renouvelle chaque année.

Les ventes aux enchères de chevaux constituent un marché comprenant plusieurs sous-catégories. Il y a d’abord les ventes de foals : ce sont des chevaux de 6 mois. Les plus connus sont les ventes de yearlings : des chevaux de moins de deux ans. Ensuite, il existe les vacations d’étalons,  les enchères de chevaux à l’entraînement et celles des chevaux de courses hippiques (dans lesquelles il faut distinguer les chevaux de trot et de galop).

Les ventes aux enchères constituent le mode de commercialisation quasi exclusif des chevaux de course. En effet, la publicité précédant la vente, la transparence dans la fixation du prix de marché, les garanties apportées sur le bien vendu et la sécurité de la transaction sont des arguments très favorables à ces ventes aux enchères.

Le tiercé des spécificités des ventes aux enchères de chevaux

Dans les ventes aux enchères équestres, il y a trois particularités principales qui les différencient des ventes aux enchères volontaires et judiciaires de mobilier ou biens professionnels.

La première est l’intervention d’un courtier et son mode de rémunération. À lire les conditions générales de vente de la Maison Arqana, la société de vente rémunère explicitement le courtier à hauteur de 5 % du prix d’adjudication. Acheteur et vendeur sont donc avisés de la rémunération de cet intermédiaire à la vente qui intervient pour le compte de l’acheteur.

Contrairement aux ventes aux enchères classiques où l’acheteur n’est pas obligé de se faire connaître avant d’enchérir, ici, le potentiel enchérisseur doit explicitement se présenter avant à la maison de vente. Cela pour se faire agréer afin que l’étude soit « ducroire ». La seconde spécificité de ce type de vente est donc le fait « d’être ducroire ». C’est une convention par laquelle la maison de vente, intermédiaire dans la relation commerciale, se porte garante du paiement par l’acheteur. Elle se rend ainsi responsable du défaut de paiement qui résulterait de l’insolvabilité du client. Le paiement est alors garanti au vendeur.

Une autre particularité de ces ventes aux enchères de chevaux est le fait que le paiement doit se faire immédiatement. Sinon, le cheval peut être remis à la vente sur folle enchère lors de la même vacation.

Autre précision : avant la vente, l’acheteur à la possibilité de faire réaliser des examens vétérinaires complémentaires à ses frais sur le cheval.

 

Prochaines ventes :

Vente de Yearlings d’octobre par Arqana , 18 au 21 octobre 2016, à Deauville :

http://www.arqana.com/catalogue/vente_de_yearlings_doctobre__octobre_2016_deauville/215

813 chevaux sont vendus aux enchères à l’hippodrome de Caen jusqu’au 19 octobre par les Trotteurs de Caen :

http://www.ventes-caen-trot.com/ventes.php

Equita’Ventes à Lyon, du 28/10/2016 au 30/10/2016 :

http://www.shf-market.com/fr/userfiles/2652/ventes/info_fr_125.pdf

Vente de Yearling, élevage, Store et Cae par Osarus le 4 novembre 2016

http://www.osarus.com/o/calendrier

Crédits photos

© photos Arquana

© les trotteurs de caen