Les oeuvres de jeunesse d’Edgar Degas aux enchères

Hilaire Germain Edgar de Gas, dit Edgar Degas est né le 19 juillet 1934 à Paris. La maison de Ventes Christie’s mènera la danse à l’occasion d’une vacation le 23 mars prochain, avec un ensemble inédit de dessins de jeunesse de l’artiste intitulée «  l’atelier d’Edgar Degas ». Composée de 55 dessins, cette collection des premiers pas de l’artiste provient des héritiers du frère d’Edgar, René de Gas. L’estimation globale de cette vente est d’environ un million d’euros.

Des œuvres rares qui annonçaient déjà la brillante carrière d’Edgar Degas

Après son baccalauréat en 1853, Edgar Degas s’inscrit à la faculté de droit pour satisfaire les ambitions de son père, mais abandonne ses études en 1855.

Ces dessins de jeunesse de Degas, présentés aux enchères, sont datés entre 1855 et 1865, et illustrent justement le début de carrière de l’artiste. Anika Guntrum, Directrice Internationale du département, les qualifient : « d’œuvres rares qui annonçaient déjà la brillante carrière d’Edgar Degas ».

Des lots qui retracent la genèse de la carrière de l’artiste

Les études du corps humain que l’on trouve dans cette vente, inspirées de l’Antiquité et des maîtres anciens démontrent déjà les grandes ambitions artistiques du jeune artiste. Les amateurs pourront ainsi découvrir de nombreuses feuilles faisant référence à Léonard de Vinci à Rembrandt ou encore à Ingres.


Un copiste talentueux des maîtres anciens

Dés 1853, il commence à fréquenter le Cabinet des estampes de la bibliothèque nationale. Dessinateur inlassable, il y copie des œuvres de Dürer, Mantegna, Véronèse, Goya et Rembrandt. Une encre sur papier inspirée de Rembrandt et intitulée « Femmes au Lavoir » sera présentée lors de la vacation (estimation : 15 000 / 20 000 €). « On reconnaît ici son admiration pour la technique du maître hollandais dans le traitement des lignes et du clair-obscur » explique le département Art Impressionnisme et moderne de Christie’s.


Il passe ses journées au Louvre où il est admis comme copiste en 1853, fasciné par les peintres italiens, hollandais et français. Les amateurs pourront ainsi découvrir dans cette vente une étude du Saint Jean Baptiste de Léonard de Vinci. Estimée entre 50 000 et 70 000 euros, cette feuille fut dessinée en 1853/54 lorsque Degas était alors âgé d’à peine 20 ans.

L’influence forte d’Ingres dans les dessins de Degas de cette vacation

En 1855, il commence à suivre des cours à l’école des beaux arts de Paris. La même année, il rend visite à Ingres pour lui présenter ses dessins. Cependant, préférant approcher directement l’art des grands maîtres classiques tels Botticelli et Raphaël, il entreprend de 1856 à 1860 de nombreux voyages en Italie. Parmi cette vente, une section est consacrée par Christie’s aux dessins académiques d’Edgar Degas. Elle illustre l »’étude rigoureuse du corps humain et de la musculature envisagée par l’artiste et fait partie de ses œuvres de jeunesse les plus remarquables » précise la maison de ventes.

 

En 1859, de retour à Paris, Degas prend un atelier rue de Laval. Ses œuvres de jeunesse comptent quelques peintures d’inspiration néoclassique  dont les sujets sont souvent des portraits des membres de sa famille. «  Les nombreux dessins et études exécutés dans les années 1860 représentent souvent son frère René ou sa sœur Thérèse » précise la maison de ventes. Quand Degas suivait des cours à l’École des Beaux-Arts de Paris, à partir de 1855, il rendait visite à Ingres pour lui présenter ses dessins.


L’artiste en herbe choisit alors comme principal sujet « les portraits de ses proches, dans lesquels il choisit d’exprimer son traditionalisme ainsi que l’admiration qu’il portait à la peinture néo-classique et à Ingres ». Un des dessins de cette vacation présente sa sœur dans « une composition Ingresque dont le réalisme fait écho à Gustave Courbet » . Nous retrouvons à travers cette feuille, toute l’expressivité et la vulnérabilité du modèle (estimation : 50 000 / 70 000 € ).

Edgar Degas (1834-1917)
Femmes au lavoir
avec le cachet ‘NEPVEU DEGAS’ (en bas à droite)
encre sur papier fin
19 x 14.5 cm.
Exécuté vers 1857-58

Edgar Degas (1834-1917)
Études d’après Léonard de Vinci, détail de “Saint Jean Baptiste” et Étude d’après un maître ancien
avec le cachet ‘ATELIER ED. DEGAS’ (au revers; Lugt 657)
graphite sur papier fort teinté
24.4 x 31 cm.
Exécuté vers 1853-54

Edgar Degas (1834-1917)
Étude académique, Nu assis
avec le cachet ‘ATELIER ED. DEGAS’ partiellement lisible (en bas à droite; Lugt 657)
sanguine et estompe sur papier vergé
46.7 x 31 cm.
Exécuté vers 1854-56

Edgar Degas (1834-1917)
Portrait de Thérèse de Gas
avec le cachet ‘ATELIER ED. DEGAS’ (en bas à gauche; Lugt 657)
graphite sur papier vergé
31.4 x 24.5 cm.
Exécuté vers 1860

©Christie’s Images Ltd, 2017

L’ATELIER D’EDGAR DEGAS : UN ENSEMBLE DE DESSINS APPARTENANT À LA FAMILLE DE L’ARTISTE

Vente : Le Jeudi 23 mars 2017 à 15h.