Y. Montand et S. Signoret : enchères des souvenirs d’Autheuil « Sous le ciel de Paris… »

Simone Signoret Yves Montand enchères Autheuil photo auctionlab

« …Marchent les amoureux »

Digard Auction disperse le 26 juin les souvenirs de deux vies, mais d’une histoire commune : celle de l’amour passionnel d’Yves Montand et Simone Signoret, étoiles du cinéma français. Peu après leur rencontre en 1948 ou 1949, le couple se marie, et bientôt Yves Montand adopte la fille de Simone, Catherine Allegret, qui est aujourd’hui la mère de Benjamin Castaldi.

Autheuil, lieu de générosité et de cinéma

Acquis peu de temps après leur union, « Le Château Blanc » d’Autheuil-Authouillet est situé à  90 kilomètres de Paris. Cette grande demeure est décorée par Simone Signoret, qui affectionne les antiquités. Elle et son mari convient les artistes du cinéma et du théâtre à y travailler, à rester pour le dîner, puis à revenir. 

« Plein de gens peuvent y vivre et y travailler sans se gêner ni même se rencontrer… C’est très vite devenu une maison communautaire dans laquelle on rit beaucoup, où l’on travaille très sérieusement. tous ceux qui sont passés repassent » écrivait Simone Signoret dans  « La nostalgie n’est plus ce qu’elle était ».

Une vente aux enchères comme un livre ouvert

Franchir la porte de la salle des ventes sera comme feuilleter l’album photos de leurs quarante ans de vie commune. Vous retrouverez le piano du salon de la maison, auprès duquel Yves Montand répétait ses chansons. En regardant les différents scénarios annotés par Simone Signoret et son mari, imaginez Yves Montand sur son canapé, lisant tout haut « Les héros sont fatigués », armé de son stylo. Peut-être même aurez-vous la surprise de voir que ce canapé est également proposé à la vente, comme de nombreux meubles et objets d’art qui agençaient la maison d’Autheuil.

Pour une élégance de star, vous pourrez vous offrir (ou vous faire offrir ?) les accessoires de Simone Signoret, comme la très fine montre-bracelet ornée de diamants, ou un collier de la maison Cartier.

lot 118 : 3 000 – 5 000 € Piano d’Yves Montand. Piano demi-queue Pleyel, en placage de palissandre, cadre métallique, numéro 184897, 1928, avec son tabouret.

lot 6 : 8 000 – 12 000 €. CARTIER, vers 1930 Montre-bracelet de dame, en platine 850 millièmes et or gris 750 millièmes, Le cadran rectangulaire entouré de deux diamants baguettes, le bracelet entièrement pavé de diamants taillés en huit-huit, la boucle déployante. Mouvement mécanique,modèle baguette duoplan. Signée sur le cadran, numérotée 3145.Poids brut : 41 g

Des lettres qui ont du cachet

Il faut parfois partir pour mieux apprécier être chez soi. Simone Signoret et Yves Montand ont réalisé de nombreux voyages, dont on garde une trace grâce aux correspondances conservées. Certaines sont adressées au couple par John Fitzgerald Kennedy ou Martin Luther King.

De retour sur leur lieu de tournage, le couple se faisait photographier avec les acteurs, qui étaient très souvent aussi, leurs amis. Ces clichés sont également inscrits au catalogue de vente.

Si cette vente aux enchères est bien le miroir d’une vie commune, soulignons quand même que certains lots rappellent le vécu d’Yves Montand avant qu’il ne rencontre Simone Signoret : comme l’inédite lettre de rupture d’Edith Piaf adressée à l’acteur…

Exposition : Samedi 24 juin 2017 11h à 18h et Lundi 26 juin 2017 11h à 12h.

Ventes eux enchères : Lundi 26 juin à 14h salle 9, Drouot. 72009 Paris.

Retrouvez le catalogue de vente de Digard Auction  ICI