L’architecture au premier plan pour la vente aux enchères du Fonds Baltard

L’hôtel des ventes de Mayenne proposera jeudi prochain, sous le marteau de Maître Pascal Blouet, une partie inédite du fonds Baltard. Composé de dessins, photographies, livres et documents, ce fonds provient des descendants de la famille Baltard.

Un fonds en partie composé de photographies inédites de la fin du XIXème

« Ces pièces étaient restées dans des cartons à dessins et rayonnages de bibliothèque de la même famille » nous explique le commissaire-priseur en charge de la vente. Ce fonds est composé, en partie de photographies des œuvres du grand architecte Victor Baltard, faites après les réalisations architecturales. Sous le numéro de lot 225, la maison de ventes propose une photographie de Collard, un tirage albuminé (non daté, vers 1865) montrant une scène animée sur un chantier de construction. L’exemplaire est accompagné d’un envoi autographe signé « À Mr Baltard, membre de l’institut, directeur du service d’architecture. Lérard architecte». Le lot 227 est le cliché de Richebourg de l’Hôtel de ville de Paris pris avant l’incendie de 1871. Victor Baltard avait été chargé, de 1850 à 1870, des travaux de décoration et d’entretien de ce monument que venait de construire Lesueur.

Des lots qui permettent de retracer la carrière brillante de l’architecte Fils

Victor Baltard fut l’un des principaux architectes de Napoléon III. En 1846, nommé architecte en chef de la première section des travaux de la ville de Paris et, en 1860, directeur du service d’architecture, des beaux-arts et des fêtes de la ville de Paris et du département de la Seine, triple fonction créée pour lui et qu’il remplit pendant les dix dernières années du second Empire, de façon à en faire vivement apprécier l’importance et l’utilité. Le lot 251 ravive le souvenir de sa proximité avec la famille impériale. Il s’agit d’une édition originale d’Eugène Rouyer / Lefuel « Les appartements privés de S.M l’Impératrice au palais des Tuileries décorés par M. Lefuel architecte de S.M. l’Empereur » avec un autographe qui montre l’appartenance de cet exemplaire à Victor Baltard : « À Monsieur Victor Baltard hommage très respectueux de son élève reconnaissant E. Rouyer ». Cette annotation donne encore un élément biographique de la carrière éclectique de l’architecte. En effet, Victor Baltard, en 1842, avait suppléé son père comme professeur de théorie d’architecture à l’École des beaux-arts, école, où, quelques-uns de ses rares élèves remportèrent de brillants succès.

Un fonds familial : les rares plans de Louis-Pierre Baltard, architecte et père de Victor

La rareté de ce fonds tient également aux lots 248 et 249 de cette vente qui sont des projets d’architecture, peut être pour une prison, aquarellés en couleurs in folio (plans et façade de monument) signés par Louis-Pierre Baltard (1764-1846), le père de Victor, spécialiste de l’architecture carcérale et qui réalisa la prison Saint Joseph à Lyon. Il est aussi l’auteur du célèbre ouvrage « Architectonographie des prisons » (1829). À l’arrière du lot 249 est annoté « Annoté au revers : Prison – Mr Baltard. »

Un fonds historique qui intéressera peut être la bibiothèque de la ville de Paris

Maître Blouet insiste sur la « rareté de ces fonds historiques, toujours difficiles à trouver ». La bibliothèque historique de la ville de Paris conserve un fonds Victor Baltard composé d’un ensemble de 26 plans originaux mis en place pour les Halles Centrales, comprenant des projets d’ensemble et des détails d’exécution pour l’agrandissement des Halles entre 1844 et 1853. Peut être que cette institution culturelle souhaitera se porter acquéreur de ces pièces afin de compléter sa collection.

Ancien fond Victor BALTARD : dessins, photographies, livres Jeudi 26 janvier à 14h30 à Mayenne http://www.interencheres.com/fr/meubles-objets-art/ancien-fond-victor-baltard-dessins-photographies-livres-ie_v86171.html