fbpx

Kokoschka, peintre “punk” avant l’heure, s’expose en grand à Paris

Mise à jour 21 septembre 2022 par Redak

Ses œuvres ont scandalisé autant qu’elles ont révolutionné l’art. Elles n’ont souffert d’aucune compromission avec l’histoire: le peintre autrichien Oskar Kokoschka, “punk” avant l’heure et chantre de la liberté, s’expose en grand à Paris.

Près de 40 ans après la seule vraie rétrospective française qui lui avait été consacrée au musée des Beaux-Arts de Bordeaux, le musée d’art moderne de la ville de Paris (MAM) présente 70 ans de création de cet “enfant terrible” de la Vienne intellectuelle et artistique du tournant du XXe siècle, celle de Gustav Klimt, d’Egon Schiele, d’Adolf Loos ou de Karl Kraus.

Ce sont 150 oeuvres dont 75 tableaux majeurs, dessins, lithographies, affiches, documents et photographies rares.

“Avec l’ambition de faire découvrir l’ensemble de l’œuvre” de celui qui fut aussi poète, écrivain ou dramaturge, et “l’incroyable richesse de son parcours qui a traversé le XXe siècle”, dit à l’AFP Fanny Schulmann, commissaire de l’exposition avec les Autrichiens Dieter Buchhart et Anna Karina Hofbauer.

Portraits, paysages, allégories politiques, animaux… À coups de pinceaux, d’aplats, de couleurs et de traits vifs en perpétuelle mutation, qui ont fait de lui un pionnier de l’expressionnisme, Kokoschka (1886-1980) représente de manière radicale les états d’âme et fait voler en éclats toutes les conventions des grands maîtres de l’histoire de l’art qu’il admire, “défendant, contre l’abstraction, une idée humaniste de l’être humain”, souligne Didier Buchhart.

– “Rébellion permanente” –

“L’humain c’est un rayonnement, ce n’est pas la surface, l’uniformité dans le monde. Je ne peux peindre une ville que lorsqu’elle est organique, je pourrais voir l’être humain sous sa peau. Seul un peintre peut faire cela, c’est pourquoi que je suis en rébellion permanente”, disait Kokoschka en 1964. Il avait 78 ans.

Né à Pöchlarn, en Basse-Autriche, dans un milieu modeste, il a étudié l’art et vécu à Vienne, mais aussi à Dresde, Berlin, Prague, Paris et Londres, où il s’est exilé en 1938, s’engageant contre la montée des fascismes en Europe et le pouvoir nazi, voyageant en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, un parcours présenté chronologiquement.

Dès 1908, il fait scandale. Ses “Garçons qui rêvent”, poème illustré sur l’éveil à la sexualité, révulse la bourgeoisie viennoise. Rejeté, “il se rase le crâne et se représente en repris de justice”, raconte Mme Schulmann.

Il récidive aussitôt après avec une pièce de théâtre, “Meurtrier, espoir des femmes”, qui évoque le poids de cette société bourgeoise, catholique, sur les relations humaines et entre les sexes.

C’est “le plus sauvage d’entre tous” (“Oberwidling” en allemand), dira la critique à l’époque. Son “Tigron” (1926), mi-tigre mi-lion, dévorant une gazelle, présenté au MAM, en est une parfaite illustration. Tout comme le sous-titre de l’exposition: “Un fauve à Vienne”.

– Poupée –

Après sa rupture avec Alma Mahler (la veuve de Gustav Mahler) et alors qu’il se remet, à Dresde, de graves blessures sur les fronts russe et italien pendant la Première Guerre mondiale, il fait fabriquer une poupée à l’effigie de la jeune femme par une costumière de théâtre. Plusieurs photos exposées à Paris et provenant du centre de recherches Kokoschka de Vienne la montrent, yeux écarquillés, longs cheveux noirs et corps cousu en fourrure blanche.

“Il la promène partout et se peint en sa compagnie, ce qui a une valeur performative à l’époque, très moderne”, explique Mme Schulmann. Kokoschka abandonnera la poupée, “décapitée, à la suite d’une nuit de fête très arrosée qui parachève sa mise en scène de la violence”, ajoute-t-elle.

“Il a un côté punk dans le sens où il a aimé provoquer, pousser les gens dans leurs retranchements contre toute représentation rassurante du monde, avec une dimension d’homme libre qui ne s’est laissé enfermer dans aucun mouvement, aucune époque, et a su se réinventer tout le temps. Mais ses œuvres sont aussi un hommage à la grande peinture, une complexité remplie de paradoxes”, analyse-t-elle.

Affiches condamnant le bombardement de Guernica, participation aux groupes anti-fascistes et au Congrès pour la paix… Kokoschka, mort à presque 94 ans en Suisse, a toujours défendu la liberté et une culture européenne commune.

Lorsqu’en 1937 les nazis exposent ses oeuvres qu’ils considèrent “dégénérées”, il répond par un autoportrait: “Artiste dégénéré” (exposé à Paris), bras croisés et regard défiant le régime.

ls/hh/mch/it

© Agence France-Presse

``YouTube

Comment une collection incroyable d'objets d'Elton John a rapporté 20 millions de dollars aux enchères ? Découvrez les coulisses de cette incroyable vente !

Comment une collection incroyable d’objets d’Elton John a rapporté 20 millions de dollars aux enchères ? Découvrez les coulisses de cette incroyable vente !

Une Collection Exceptionnelle d’Elton John Frappe Fort aux Enchères Une somme impressionnante de plus de 20 millions de dollars a été accumulée lors d’une enchère mémorable qui a suscité un engouement international. Originaux d’une demeure de la célébrité à Atlanta,…

Des Trésors de l'Antiquité Orientale du Met Illuminent le Louvre

Des Trésors de l’Antiquité Orientale du Met Illuminent le Louvre

Dans un élan de collaboration culturelle sans précédent, le musée du Louvre s’apprête à accueillir une sélection d’œuvres majeures issues des collections d’antiquités orientales du Metropolitan Museum of Art de New York (Met). Cette initiative, fruit d’une opportunité unique liée…

Rosa Bonheur: Un Héritage Révélé Entre les Mains de Christie's et sur Grand Écran

Rosa Bonheur: Un Héritage Révélé Entre les Mains de Christie’s et sur Grand Écran

Dans l’univers foisonnant de l’art, certains trésors semblent attendre le moment propice pour resurgir et éblouir le monde. Tel est le cas d’un pastel inédit de Rosa Bonheur, figure emblématique de la peinture animalière et féministe avant l’heure du XIXème…

Invader : Une Odyssée Artistique au Cœur de Paris

Invader : Une Odyssée Artistique au Cœur de Paris

Paris, Ville Lumière et Toile de Fond d’une Expérience Unique dans le Monde du Street Art Dans un panorama artistique en constante évolution, la capitale française s’apprête à accueillir un événement sans précédent, mettant en vedette l’un des noms les…

Claude Montana : Hommage au Visionnaire de la Mode Française, Décédé Aujourd'hui à Paris

Claude Montana : Hommage au Visionnaire de la Mode Française, Décédé Aujourd’hui à Paris

Paris, France – Claude Montana, icône emblématique de la mode française des années 80, s’est éteint vendredi à Paris à l’âge de 76 ans. Connu pour avoir redéfini les contours de la silhouette féminine avec ses épaules XXL et ses…

Soirée Historique à New York: La Collection d'Elton John S'envole à 8 Millions de Dollars

Soirée Historique à New York: La Collection d’Elton John S’envole à 8 Millions de Dollars

Une Vente Aux Enchères Mémorable Chez Christie’s La soirée du mercredi a marqué un moment historique chez Christie’s, à New York, où une collection exceptionnelle d’Elton John a été mise à l’honneur. La vente, qui a généré près de 8…

Christophe Leribault, Nouveau Gardien du Prestige de Versailles: Une Ère Nouvelle se Profile

Christophe Leribault, Nouveau Gardien du Prestige de Versailles: Une Ère Nouvelle se Profile

Un Changement de Commande au Château de Versailles Le Château de Versailles, joyau de l’héritage culturel français et site d’une popularité mondiale, s’apprête à accueillir un nouveau dirigeant en la personne de Christophe Leribault. Cette nomination, annoncée lors du conseil…

Renaissance du Géant : Le Nettoyage Méticuleux du David de Michel Ange à Florence

Renaissance du Géant : Le Nettoyage Méticuleux du David de Michel-Ange à Florence

Dans le cœur vibrant de Florence, la capitale toscane qui respire l’art et l’histoire, le David de Michel-Ange, une icône de la Renaissance, reçoit un soin exceptionnel qui témoigne de l’importance de la conservation des œuvres d’art. Cette sculpture majestueuse,…

Auctionlab news avec AFP

L'équipe rédactionnelle d'AuctionLab se distingue par son expertise profonde et sa passion pour l'art, le design et l'innovation. La collaboration étroite avec l'Agence France-Presse (AFP) souligne la crédibilité et la précision de l'information que nous fournissons à notre communauté mondiale d'amateurs d'art et d'antiquités. Avec l'appui de l'AFP, l'un des plus grands réseaux de journalisme dans le monde, nous nous engageons à livrer des reportages rigoureux, exacts et à jour sur l'évolution constante du marché des enchères. Nos auteurs puisent dans une variété de sources, allant des spécialistes de l'art et des antiquités aux leaders d'opinion et aux acteurs du marché, pour vous donner un aperçu complet des tendances actuelles. Notre équipe de rédaction, toujours en veille sur les dernières nouveautés du secteur, vous propose des analyses détaillées, des portraits d'artistes, des commentaires sur les pièces exceptionnelles et les tendances du marché. Nos articles et reportages sont basés sur les normes journalistiques internationales les plus strictes, une tradition que nous sommes fiers de perpétuer grâce à notre partenariat avec l'AFP. L'AFP, avec sa présence dans plus de 151 pays, offre à AuctionLab une perspective globale, qui permet de rester en phase avec les mouvements et les dynamiques du marché de l'art à l'échelle mondiale. Les analyses et les reportages de notre équipe sont enrichis par cette vision internationale, qui garantit une couverture complète des événements clés du secteur. La collaboration entre AuctionLab et l'AFP est un gage de sérieux, de professionnalisme et d'exactitude. Avec cette garantie d'information de qualité, AuctionLab s'affirme comme une plateforme incontournable pour tous les amateurs d'art et d'antiquités à la recherche de nouveautés, de tendances et d'analyses de fond. En tant qu'auteur principal pour AuctionLab, notre équipe s'efforce de produire des contenus de qualité, fiables et pertinents, enrichissant ainsi la conversation culturelle et éclairant les subtilités du monde des enchères.

Tous les articles de l’auteur