Magazine

Jérôme Mesnager, le créateur singulier et unique de « L’Homme en blanc »

21 October 2019
Marie

author:

Jérôme Mesnager, le créateur singulier et unique de « L’Homme en blanc »

Jérôme Mesnager, le créateur singulier et unique de « L’Homme en blanc »
4.9 (98%) 32 votes
 

Cet artiste français né à Colmar est un des premiers peintres de rue parisiens à avoir contribué à l’histoire et au développement du Street Art. Il a été notamment connu pour sa signature de « L’Homme en blanc »  réalisée dans les rues de la capitale française. Fils d’un ingénieur, Jérôme Mesnager a suivi une formation d’ébéniste et s’est, par la suite,  dirigé vers l’enseignement. A la fin des années 70, il prendra des cours de bandes dessinées et créera le groupe « Zig-Zag » composé de jeunes artistes qui signeront les villes et les usines désaffectées de leurs graffitis. 

C’est en 1983 qu’il inventera « L’Homme en blanc » aussi connu sous le nom de « Corps blanc ». Sa signature, qui ira bien au-delà des frontières françaises, sera un symbole de paix, de lumière, de force intérieure et de liberté. Durant les années 90, il réalise de nombreuses œuvres, notamment l’emblématique « C’est nous les gars de Ménilmontant » qui se trouvera au croisement de deux rues de Paris. Il collabore avec d’autres artistes peintres et s’investit complètement dans les mouvements d’art urbain parisiens. En collaboration avec le groupe de musique « Kétanou », il a réalisé la pochette de leur album.

Bannière 728x90

Comme beaucoup d’artistes de Street Art, Jérôme Mesnager symbolise la rébellion, l’insoumission et la conscientisation collective ! En effet, sa silhouette blanche a plus de 30 ans mais qu’importe les années qui passent, cette marque de fabrique reste indémodable et incontournable lorsque l’on parle du mouvement de l’art de rue. Ses œuvres nous frappent en plein cœur en soulignant notre mal-être et les dysfonctionnements sociétaux qui nous entourent ! Et puis, ne dit-on pas finalement qu’une image vaut mille mots ? En réalité, cette expression se marie à merveille avec l’art de Jérome Mesnager qui utilise les blessures des murs pour exprimer ses maux. Au-delà des cloisons, ses créations éphémères se transposent sur divers supports tels que des vitrines de cafés, des portes de garages, des marches d’escaliers et bien d’autres encore ! 

Ce visionnaire intrigue et attire l’attention de grands collectionneurs et des galeries d’art les plus prestigieuses. Ceci ne l’empêche pas de garder son authenticité et sa simplicité en restant fidèle à ses idées.

En espérant que ces quelques lignes vous auront donné envie de découvrir cet artiste à l’univers singulier, vous pourrez aller sur son site internet, son Facebook ou encore son Instagram pour apercevoir un bon nombre de ses toiles et, éventuellement, envisager d’aller les admirer en direct ?

Share This