Louis Vuitton et Jeff Koons : la collaboration qui enflamme la toile

On le sait

Louis Vuitton et l’art, ce n’est pas leur première fois. Le malletier entretient des liens étroits avec l’art contemporain, relation renforcée par la création de la Fondation Louis Vuitton en 2014. Mais  la maison Vuitton va plus loin et collabore avec des artistes pour la réalisation de lignes de maroquinerie. En 2003 c’était Murakami qui signait l’édition limitée, en 2017, Jeff Koons est à l’honneur.

Dans cette collection « Masters », les sacs gardent les formes iconiques de la maison Vuitton, mais Jeff Koons y transpose les toiles des grands maîtres de la peinture. Les oeuvres de Léonard de Vinci, Titien, Rubens ou encore Fragonard sont déclinées en sac-à-dos ou pochettes, bordées de couleurs franches et greffées de lettres métalliques rappelant le nom de l’artiste.

«Awful !», «Vulgar !» : La franchise des internautes

A l’annonce de la collection sur le compte Facebook de Louis Vuitton, les impressions positives se faisaient discrètes, écrasées par des commentaires qui laissent peu de place au sous-entendu : «Awful !», «Vulgar !» ou encore «It’s look so cheap !». Certains dénigrent l’utilisation des oeuvres d’art pour en faire des accessoires de modes, alors que d’autres critiquent le manque de créativité de Koons.

 

Sous le hashtag #LouisVuittonxJeffKoons,les tweetos comparent le sac Mona Lisa à ce que l’on peut trouver dans les boutiques de souvenirs qui bordent le Louvre et moquent le kitsch des sacs. D’autres déplorent que le doux sourire de Mona Lisa soit étranglé par les lettres clinquantes greffées au maroquin. Il y a aussi le dîner de lancement, qui a eu lieu dans la salle de la Joconde au Louvre… Les internautes ne sont pas sans ressources pour désavouer la collab Louis Vuitton&Jeff Koons.  

Bad buzz ? Peut-être, mais buzz quand même !

Copyright : Louis Vuitton