Audrey Hepburn, l’icône du cinema sera-t-elle star des enchères ?

Audrey Hepburn enchères Christie's

À une période où la mode était aux « pin-up », à la chaire dévoilée et au sourire enjôleur, s’élançait la silhouette gracile d’ Audrey Hepburn et ses yeux de biche. Comme pour les Beatles, il ne lui a suffit que dix ans pour devenir une référence. Symbole d’un style intemporel, la collection personnelle de cette icône est proposée aux enchères par la maison de ventes Christie’s London durant le mois de septembre.

Un briquet qui risque d’enflammer les enchères

 

De ses films on retient surtout « Breakfast at Tiffany’s », comprenez « Diamants sur  canapé », dont le cliché d’Audrey Hepburn, fixant l’objectif et tenant du bout de ses doigts gantés son fume-cigarette continue de marquer les générations.

« Pas de fumée sans feu » dit-on. Christie’s l’a bien compris et propose à la vente un des briquets personnels de l’actrice. Gravé de l’inscription « For my fair lady » au sommet et « ‘Gene Allen December 1963 » à la base, on comprend que le directeur artistique a offert cette allume-cigarette à Audrey Hepburn à l’occasion du film « My fair lady ». Comptez 5000 – 6000 £ pour fumer comme Audrey Hepburn en 1963.

Allume-cigarette avec inscriptions ‘FOR MY FAIR LADY’  et ‘GENE ALLEN December 1963’, 5.0cm.

Le script « Breakfast at Tiffany’s » sous les projecteurs de Christie’s

Outre ce briquet, la vente réunit les objets de la vie quotidienne et professionnelle d’Audrey Hepburn. Propriété de la famille jusqu’alors, les enfants de l’actrice, Luca Dotti et Sean Hepburn Ferrer ont décidé de confier une partie de la collection à Christie’s. Ils n’ont cependant pas réussi à se séparer de tous les lots dont certains ont une valeur sentimentale.

Collectionneurs ou admirateurs, chacun y trouvera son compte avec des lots estimés de 100£, à 80 000£  pour le script de « Breakfast at Tiffany’s » annoté par Audrey Hepburn en bleu turquoise.

Le dressing d’ Audrey Hepburn aux enchères

Cette vacation sera aussi le témoignage de la relation amicale qui liait l’actrice et Hubert de Givenchy. Costumier pour son rôle dans le film « Sabrina », les deux artistes n’ont cessé de collaborer par la suite. Dans sa vie de tous les jours comme à l’écran, c’est Givenchy qu’ Audrey Hepburn préférait porter, à l’instar de la robe en satin bleu proposée par la maison de ventes 10 000 / 15000 £. 

Également à la vente (à partir de  1500£), sa collection de ballerines est la preuve que l’actrice de cinéma ne reniera jamais son premier rêve, celui de devenir danseuse étoile, chose qu’elle n’a pas pu faire à cause d’une taille jugée trop grande. 

Givenchy. Robe de cocktail en satin bleu ciel. L’ourlet garni de franges satinées bleues, avec une ceinture de soie bleue assortie. Estimation £ 10,000-15,000

Sélection de paires de ballerines dans différents coloris. À partir de £1,500

Quel meilleur écrin pour vos achats effectués lors de la vente aux enchères dédiée à Audrey Hepburn que la maison où elle a vécu?  Oui, la demeure de Los Angeles réalisée par l’architecte Paul Williams est sur le marché (pour 14 millions $). Bien que la décoration ait évoluée avec les propriétaires qui ont suivi , on retrouve l’escalier d’origine, vestige du glamour hollywoodien des années 1950.

Vente aux enchères en live : 27 septembre 2017 (exposition du 23 au 26 septembre, au 8 King Street à Londres)

Vente aux enchères en ligne : du 19 Septembre au 3 octobre 2017

Informations sur la vente ICI

© Christie’s Images Limited 2017