Artcurial lève l’encre avec cette vente inédite de 45 œuvres sur papier de Sanyu

 

Sanyu, né en Chine en 1901, montre très tôt une prédisposition pour l’art et, soutenu par sa famille, il apprend la peinture et la calligraphie. À l’occasion de voyage, il découvre la France et décide de s’installer à Montparnasse dans les années 1920. Ardent défenseur de Picasso, on a souvent rapproché son œuvre de celle de Matisse. Mort dans l’indifférence en 1966, il est reconsidéré aujourd’hui et apparaît comme l’un des passages obligés entre l’art de la Chine traditionnelle et la modernité.

Une provenance d’exception : la collection personnelle de Jean-Claude Riedel

À l’occasion des 50 ans de la disparition de ce peintre franco-chinois (1901-1966),  Artcurial organise le 6 décembre la vente aux enchères d’un ensemble exceptionnel de 45 œuvres de Sanyu.  Ces dessins au pinceau proviennent de la collection personnelle de Jean-Claude Riedel, le célèbre marchand et découvreur de l’artiste dans les années 1970, qui souhaite avec cette vente rendre un hommage public à celui qu’il considère être le calligraphe chinois de la modernité. Il s’agit actuellement de la collection la plus importante au monde consacrée aux œuvres sur papier de Sanyu.

Hommage aux nus féminins dans cette vente aux enchères

C’est à partir de 1929 que l’on remarque une grande production de Nus dans l’oeuvre de Sanyu. Principalement consacrée au nu féminin, la vacation d’Artcurial est composée d’un ensemble d’encres de Chine et d’aquarelles qui illustrent l’extraordinaire virtuosité de l’artiste. Comme le souligne Jean-Claude Riedel : « Je ne vois chez Sanyu que des formes pudiques à la chinoise  mais imposées par une expression violente dans ce trait d’une pureté implacable , une épuisante virginité cernée de noir. » Lors de la vente du 6 décembre, on trouvera donc une encre sur papier d’une « Femme assise de profil dessinant », datée de 1930 et estimée entre 8 000 et 10 000 €, ou « Nu allongé », estimé 10 000 / 15 000 €. Des dessins en couleur seront aussi proposés à la vente comme ces deux aquarelles et encres sur papier «  Femme au chapeau bleu » et « Portrait d’une femme à la blouse blanche » estimées chacune entre 20 000 et 30 000 €.

« Ce rendez-vous s’annonce comme un évènement pour la cote de Sanyu. »

« Les toiles de Sanyu sont aujourd’hui introuvables et les collectionneurs plébiscitent maintenant les œuvres sur papier. La collection de Jean-Claude Riedel est exceptionnelle. Toutes les pièces sont référencées dans le troisième volume du catalogue raisonné de l’artiste consacré aux dessins et œuvres papier. Ce rendez-vous s’annonce comme un évènement pour la cote de Sanyu. » précise Bruno Jaubert, Directeur Impressionniste & Moderne, Artcurial.