Une exceptionnelle collection de boîtes en or d’un raffinement extrême sera dispersée aux enchères le 25 mars prochain par l’étude Ivoire Reims. Cette vente, par sa qualité, se hisse au niveau de la collection  de boîtes et d’objets dit de « vertu » du musée Cognacq-Jay, qui en possède l’une des plus importantes en France.

Une merveilleuse collection de boîtes en or

Vingt et une boîtes en or rassemblées par un amateur champenois seront dispersées par l’étude GUIZZETTI – COLLET. La plus précieuse est une boîte à mouche d’une longueur de 5,3 cm, renfermant un miroir et un pinceau logé dans un petit compartiment. Réalisée par le Maître Orfèvre Charles Le Bastier (1754-1783), elle est à rapprocher d’une boîte ronde du même orfèvre, conservée au Musée du Louvre. Elle est estimée 5 000/7 000€.

boite à mouches en or

Les mouches

sont des points noirs en taffetas gommé ou en velours que les femmes s’appliquaient sur le visage, pour rehausser la blancheur de leur teint et donner du piquant à leur physionomie. Si l’usage des mouches est déjà connu au XVIIème siècle en France, c’est au XVIIIème siècle cependant qu’elles vont devenir les symboles de la parure et de la féminité. Dans la haute société, la boîte à mouches faisait partie de la corbeille de noces. Les boîtes à mouches sont plates, parfois ovales, le plus souvent rectangulaires, en or ciselé, en argent, en écaille incrustée, en galuchat ou en ivoire sculpté.

Des enchères vertueuses

Les objets de vertu sont aussi à l’honneur dans cette vente. Il s’agissait d’objets précieux, à l’usage domestique parfois réel, mais qui servaient plus souvent de cadeaux et à grande valeur marchande.

L’origine de l’expression « objets de vertu » est encore mystérieuse : il s’agit soit d’un anglicisme, « Vertue » étant le nom d’un orfèvre ou d’un collectionneur ; soit d’un souvenir de l’émigration des protestants de France, à la révocation de l’Edit de Nantes, ceux que l’on appelait « les Vertueux », parce qu’ils n’avaient pas voulu renier leur foi – parmi lesquels se trouvaient de nombreux artistes et artisans, en particulier des orfèvres.

boites en or

De haut en bas et de gauche à droite :

-Etui à aiguille en or jaune, Paris 1782-1789, longueur 9cm, poids 11g, estimation 250 / 350 euros

-Etui en écaille brune, monture en or, travail probablement italien ou allemand du milieu du XVIIIème siècle, longueur 9,7cm, poids brut 18g, estimation 400 / 600 euros

-Etui à cire en ors de deux tons, Paris 1782-1789, longueur 10cm, poids 23g, estimation 500 / 700 euros

-Etui à cire en or jaune, Paris 1789, longueur 12 cm, poids 35g, estimation 700 / 1000 euros

– Etui à cire en or, Paris 1773, longueur 12 cm, poids 37g, estimation 800 / 1200 euros

-Etui à cire en ors de deux tons, Paris 1782-1789, longueur 12,5cm, poids 42g, estimation 800 / 1200 euros

– Boîte à mouche de forme ovale en ivoire piqué de pastilles or, Paris 1783, longueur 5,7cm, hauteur 2,5cm, dans un écrin en galuchat, estimation 3 000 / 5 000 euros

– Tabatière-boîte à musique en or jaune, XIXème siècle, avec clef de remontage en or jaune, longueur 8,7cm, largeur 5,7cm, estimation 2 500 / 3 500 euros

Aussi aux enchères le 25 mars vous trouverez une belle Tabatière-boîte à musique en or jaune du  XIXème siècle avec sa clef de remontage, des étuis à aiguilles, des étuis à cire à cacheter en or du XVIII ème, un étui nécessaire en jaspe sanguin comprenant deux tablettes à écrire en ivoire rivetées et un cure-oreille en métal doré.

De haut en bas et de gauche à droite :

-Boîte ovale en cristal de roche, Paris 1777, largeur 6,4cm, hauteur 4,5cm, poids brut 181g, estimation 2 000 / 3 000 euros

-Boîte en jaspe à contours, Paris 1783, Maître Orfèvre Jean Henry Clément, reçu en 1773, largeur 6,7cm, hauteur 2,8cm, poids brut 67g, estimation 2 000 / 3 000 euros

-Petite boîte oblongue à léger contours en agate, XIXème siècle, longueur 5,2cm, poids brut 40g, estimation 400 / 600 euros

-Boîte à mouche, Paris 1780-1789, longueur 5,4cm, poids brut 53g, estimation 2 000 / 3 000 euros

-Boîte ovale en bois laqué, Paris 1789, Maître Orfèvre Adrien Jean Maximilien Vachette (1779-1839), longueur 8,2cm, poids

brut 81g, estimation 3 000 / 4 000 euros

-Boîte en forme de nacelle, formée d’un coquillage « Olivia Porphyria », Paris 1723, Maître Orfèvre Jean Fouquet, longueur 6cm, poids brut 50g, estimation 2 000 / 3 000 euros

Vente aux enchères publiques Dimanche 25 mars 2018 à 14h

Expositions publiques vendredi 23 mars de 18h à 21h, samedi 24 mars 10h/12h et 14h/19h, dimanche 25 mars 9h/10h

Cabinet d’expertise : E & S PORTIER