C’est un évènement pour le marché de l’art. Et pour cause, cela fait 20 ans qu’aucun tableau de Vincent Van Gogh n’a été vendu aux enchères à Paris. Nous avons poussé le portail d’Artcurial pour voir de plus près les « raccommodeuses de filets dans les dunes ».

Bruno Jaubert, directeur associé du département Impressionniste & Moderne, nous a présenté cette oeuvre exceptionnelle. 

Bruno Jaubert directeur ARtcurial

Bruno Jaubert, directeur associé département Impressionniste & Moderne. ©Artcurial

« Un tableau précurseur »

En 1882, au moment où Vincent Van Gogh réalise ce paysage, il est au début de sa carrière artistique. Cela fait deux ans qu’il a découvert sa vocation et « ce tableau résume sa période de formation » selon Bruno Jaubert. Il apprend en effet auprès de son cousin et artiste Anton Mauve. 

Il revient chez ses parents pour des raisons d’argent, mais son père veut le voir devenir pasteur. De retour à La Haye sans tarder, il ne sera jamais ecclésiastique et se plonge  corps et âme dans la peinture. 

Van Gogh aux enchères à Paris

Encadré, Vincent van Gogh, Raccomodeuses de filets dans les dunes, 1882, Huile sur papier marouflé sur panneau. Estimation : 3 000 000 – 5 000 000 €. ©Artcurial

Devant la peinture, Bruno Jaubert nous confie qu’« on retrouve dans ce tableau les motifs qui feront les chefs-d’oeuvre de Van Gogh ». Moins tourmenté que la Nuit étoilée, le ciel des « raccommodeuses » est dynamique et mouvementé. Les corbeaux qui planent au-dessus des travailleuses volent plus tard dans les paysages d’Auvers-sur-Oise.

« La Grande simplicité et l’émotion qui ressort du tableau sont caractéristiques de Van Gogh et en font un artiste connu et reconnu ».

Oeuvre de jeunesse qui annonce les grandes peintures du maître néerlandais, le tableau est estimé entre 3 et 5 millions d’euros. 

Photo d’archive, 1890, La Haye

Une toile exposée dans les plus grands musées

Les « raccommodeuses de filets dans les dunes » ne sont pas inconnues du public. Pendant 25 ans, ce tableau a pu être admiré dans trois musées différents ! Le musée de La Haye présente l’oeuvre avant de passer le relais à Montréal. «  La dernière fois qu’on a vu ce tableau en public, il était accroché sur les cimaises du Musée Van Gogh d’Amsterdam » nous confie Bruno Jaubert.

La vente aux enchères permet de voir ce tableau une dernière fois à Paris, à Bruxelles et à New York avant l’ultime coup de marteau du 4 juin.

les racomodeuses de filets aux enchères Van Gogh

Vincent van Gogh, Raccommodeuses de filets dans les dunes, 1882. Huile sur papier marouflé sur panneau.  Estimation : 3 000 000 – 5 000 000 € / 3 600 000 – 6 000 000 $ . ©Artcurial

La vente aux enchères : Van Gogh, mais aussi Gauguin ! 

Si Van Gogh créé l’évènement avec cette exceptionnelle et rare peinture, cinq oeuvres de Gauguin passeront aussi sous le feu des enchères. 

Réunis dans la même vente comme s’ils avaient toujours été amis, la relation des deux maitres était pourtant tumultueuse. Les deux artistes vivent un moment dans la Maison Jaune, mais leurs différends artistiques vont déclencher des disputes parfois violentes. La légende raconte que Van Gogh se serait coupé l’oreille après une de ces querelles musclées. Quoi qu’il en soit, Artcurial les rassemblent pour le plus grand bonheur des amateurs et des enchérisseurs. 

Expositions publiques :

En avant première à Paris du 28 mars au 3 Avril ; à Bruxelles du 21 au 26 Avril ; à New-York du 5 au 11 mai, à Paris du 1er au 4 juin.

Vente aux enchères : Le 4 juin à 20h au 7 Rond-Point des Champs Elysées, Paris. Artcurial