Chaque apparition d’un tableau de Picasso est un évènement et crée l’émulation dans les salles de ventes. L’une des oeuvres du maître du cubisme est proposée aux enchères par la maison de ventes Aponem le 20 novembre. Les téléphones de la tribune et les enchérisseurs en salle se disputeront-ils la propriété de ce chef-d’oeuvre estimé entre 1,2 et 1,5 million d’euros?

Picasso en toute intimité

Ce portrait d’enfant est très précisément daté du 4 avril 1947, date qui précède de quelques jours la naissance de son fils Claude. Le sujet du tableau pourrait être la figure de Maya, fille de Picasso, qui avait 12 ans à ce moment là. C’est d’ailleurs de l’ancienne collection de cette dernière que provient l’oeuvre.

Le saviez-vous ?

La collection du musée Picasso de Paris a été estimée à environ 10 milliards d’euros en 2013, selon Anne Baldassari sa directrice de l’époque.

Inédite sur le marché, cette rare peinture n’est néanmoins pas inconnue des spécialistesDéjà répertoriée dans l’inventaire de la succession du peintre, le chef-d’oeuvre a été exposé à deux reprises en 1995 et 1996 à Düsseldorf et Stuttgart.

Une oeuvre cubiste empreinte de poésie

Pour comprendre le contexte de création de cette oeuvre, il faut reprendre quelques éléments biographiques de l’artiste espagnol.

En 1947, Picasso se rend à Vallauris où il réalise de nombreuses céramiques. Il n’abandonne pas pour autant la peinture qui, à cette période d’après-guerre, prend des tonalités grises, à l’instar de l’ «Enfant ». Maître Dumeyniou, commissaire-priseur en charge de la vente, nous confie qu’il s’agit d’« un cubisme  modéré où les jambes sont traitées géométriquement, mais où l’on discerne des formes organiques, comme le visage». Les nuances de gris bleuté donnent du relief dans le traitement du corps. Il en résulte une atmosphère douce et mélancolique.

PABLO PICASSO (1881-1973) «Enfant» Huile sur toile datée au dos 30.4.47 61.5 x 46 cm Provenance : – Ancienne Collection Maya Widmaier Picasso ©Succession Picasso 2017

L’importance de l’enfance dans l’oeuvre de Picasso

Cette peinture d’un cubisme tempéré illustre la simplicité et l’insouciance du monde de l’enfance, univers qui inspire beaucoup l’artiste.

Ses fils et filles sont ses premiers modèles, mais Picasso puise aussi son inspiration dans le monde du rêve et du cirque, en témoigne les représentations d’Arlequin et des Saltimbanques. L’histoire de l’art est également le terreau de ses jeunes modèles, notamment avec la figure de la princesse des Ménines de Velasquez, dont il réalise une série de quarante-cinq interprétations.

Guillaume Cerutti, président de Sotheby’s France a déclaré à propos de Picasso « Il est l’artiste universel par excellence : il est recherché comme un trophée, un nom familier, comme un artiste immense, par les collectionneurs du monde entier ». Le talent de Picasso n’est plus a prouvé, cependant, sous le marteau de Maître Dumeyniou, la vente du tableau peint par Picasso affirmera-t-elle cet adage ?

Hormis ce chef-d’oeuvre cubiste, la vente aux enchères d’art moderne et contemporain du 20 novembre révèle d’autres trésors, comme une toile représentant le martyr de Saint-Denis de Vladimir Baranoff-Rossine estimée 200 000-250 000€. La sculpture a également une place de choix avec des oeuvres de Maillol ou Pompon.

Expositions publiques: Hotel Drouot salle 6
Samedi 18 novembre de 11h à 18h
Lundi 20 novembre de 11h à 12h

Vente aux enchères le 20 novembre à 14h.

Catalogue de vente : ICI