Alors que cinq tableaux de Paul Rebeyrolle (1926-2005) enrichissent désormais la collection du Centre Pompidou à Paris depuis quelques jours, la maison de ventes Ivoire Troyes propose aux enchères le 21 avril la collection d’un industriel troyen, ami proche de l’artiste.

Cette vente, en proposant des œuvres exceptionnelles de Paul Rebeyrolle, va sans nul doute contribuer elle aussi à marquer la reconnaissance d’un des peintres majeurs du XXe siècle.

Une œuvre de Rebeyrolle spécialement créée pour le vendeur

Paul Rebeyrolle, est né en 1926 et mort en 2005 à Boudreville. C’est justement dans cette ville de la Côte d’or et plus précisément dans l’atelier de l’artiste, qu’un de ses proches amis, industriel troyen, lui rendait régulièrement visite. Mais ce peintre, aussi lithographe, sculpteur expressif et maniériste, qu’était Paul Rebeyrolle, lui rendait  aussi visite dans son usine. Lui qui était un artiste engagé contre toute forme d’oppression, un homme révolté contre les injustices, l’oppression, l’aliénation de l’homme et son aveuglement, aimait déambuler dans son usine au contact des ouvriers.

L'art de Paul Rebeyrolle

Rattaché au courant de la Nouvelle Figuration, l’oeuvre de Paul Rebeyrolle est généreuse, immense, toujours figurative et marquée par la violence, la rage, la révolte face à l’oppression ou l’engagement politique. 

Elle est ponctuée de tableaux animaliers et paysagers, ainsi que de tableaux employant des matières collées sur la toile (terre, crin, ferraille…).

Il dira d’ailleurs « Je me demande si je ne pense pas autant à la vie et aux conditions de vie des individus qu’à la peinture. »

C’est à l’occasion d’un de ses visites que Paul Rebeyrolle a proposé à son ami collectionneur de créer une œuvre monumentale « Fontaine aux seins nus ». Réalisée en 1989, elle fut exposée pendant plusieurs années dans le hall de l’entreprise. Elle sera proposée aux enchères avec une estimation de 35 000/40 000€. 

Sculpture Paul Rebeyrolle

Paul Rebeyrolle (1926-2005) Fontaine aux seins nus, 1989, Céramiste Michel MURAOUR Haut : 3,75 m. Estimation 35/40.000 € Figure dans un ouvrage intitulé «Hommage à Bachelard », texte de Michel Onfray.

Le vendeur est un collectionneur engagé pour l’art de Rebeyrolle

Le collectionneur, fidèle admirateur de Paul Rebeyrolle dans sa collection mais est aussi un homme engagé, puisqu’il est l’un des membres fondateurs de l’Association pour la création de l’Espace Paul Rebeyrolle à Eymoutiers, en Haute Vienne, village natal de l’artiste, consacré principalement à son œuvre (plusieurs dizaines y sont exposées). Le centre présente aussi, chaque année, des expositions temporaires.

Un héritier de Gustave Courbet

Paul Rebeyrolle aimait travailler par séries, comme le montre les deux œuvres sur toile de la collection, l’une appartenant à la série des Panthéons. 

oeuvre Paul Rebeyrolle

Paul Rebeyrolle (1926-2005) La Figure de plâtre (II) de la série Les Panthéons Technique mixte sur toile signée et datée 1990 au dos 114 x146 cm Estimation : 15/20.000 €

La seconde toile tirée des séries de Paul Rebeyrolle dans cette vente fait partie de la série des Paysages. Elle a figuré dans l’exposition « Paul Rebeyrolle-Puissance de la passion » en 1994 au Musée Courbet à Ornans.

Considéré par la critique comme un héritier de Gustave Courbet, l’artiste revendique lui aussi l’héritage de ce Maître du XIXème, bien au-delà des querelles d’école. Abstrait, figuratif… l’essentiel n’est pas là : « Pour moi l’influence qu’exerce Courbet, c’est qu’il a su voir la réalité au plus profond et non superficiellement. Il a agi de la sorte dans son art et dans sa vie » dira Paul Rebeyrolle.

oeuvre Paul Rebeyrolle enchères

Paul Rebeyrolle (1926-2005) Paysage de la série Paysages Technique mixte sur toile signée et datée 1967, 73 x 100cm Estimation : 15/20.000 €

« Si on a l’amour de la nature et des gens, cela peut aller jusqu’à la violence. »

Son travail fut apprécié notamment par Jean-Paul Sartre qui écrit  à propos de Paul Rebeyrolle : «Il sent en lui dès l’enfance ce que pourrait être la liberté des hommes voilà ce qu’il peindra plus tard, autrement », ou encore admiré par Michel Foucault ainsi que par des collectionneurs comme François Pinault qui possède plusieurs œuvres du peintre.

sculpture enchères

Paul Rebeyrolle (1926-2005). Chouette, 1990, céramique et porcelaine Haut : 81 cm Estimation : 10/12.000 €

sculpture Paul Rebeyrolle enchères

Paul Rebeyrolle (1926-2005) . Chien hurlant, 1995, bronze signé, justifié EA 2/2. Haut : 95 cm Estimation : 22/25.000 €

Vente aux enchères samedi 21 avril 2018 à 14h

HOTEL DES VENTES DE TROYES Jean-François BOISSEAU, Thierry POMEZ, Philippe BOISSEAU, Léonard POMEZ