La salle des ventes de Mâcon : une malle aux trésors régionale

Avec près de 120 ventes par an, Maître Jérôme Duvillard, commissaire-priseur à l’étude mâconnaise Le Quai des Enchères, mène un rythme qu’il qualifie de « très soutenu ». Passionné par le monde des enchères, il est diplômé depuis 1997. Il exerce à Mâcon depuis 6 ans, à la fois en tant que commissaire-priseur judiciaire, que pour des ventes volontaires.

Les ventes de prestige, « Les Trésors du Quai », attirent bon nombre d’enchérisseurs, autant de la région, que de l’étranger. Français, anglais, autrichiens et polonais se disputent le marché. L’étude surfe sur la proximité viticole de la Bourgogne pour organiser des ventes spécialisées. Les amateurs de belles bouteilles sont aux rendez-vous. Le Quai des Enchères est également connu pour ses ventes de tableaux de toutes époques. Un public de proximité et de fidèles y sont toujours présents. Contigüe à ce marché qui se maintient et évolue à la hausse, Maître Duvillard organise aussi des ventes caritatives, « les enchères du coeur ».

Une communication bien présente sur le web

L’étude communique avec ses futurs acquéreurs via des publications presse dans les journaux locaux. Ouverte au moyens de communication du web, la maison de ventes mâconnaise publie les lots à vendre sur le site Interenchères. Elle utilise également très régulièrement le live de cette plateforme pour partager avec les enchérisseurs, son dynamisme et sa passion des enchères.

Mais c’est également au travers des réseaux sociaux que s’exprime Jérôme Duvillard. L’étude possède un compte tweeter @quaidesenchères. Le commissaire-priseur en personne tweet en présentant certains lots qui vont passer en vente, mais surtout les résultats d’adjudication. Ces derniers posts récoltant beaucoup de réactions de la part des followers, qui n’hésitent pas à retweeter et liker ces beaux résultats.

Les réseaux sociaux comme vitrine de la maison de ventes