Non classé

[L’OBJET DE LA SEMAINE] Comment payez-vous ? En American Depress !

2 décembre 2016
Pauline

author:

[L’OBJET DE LA SEMAINE] Comment payez-vous ? En American Depress !

[L’OBJET DE LA SEMAINE] Comment payez-vous ? En American Depress !
4.9 (98%) 32 votes
 

D*Face : un artiste urbain londonien attiré par les USA

D*Face, allias Dean Stockton, est un artiste urbain, illustrateur et sculpteur, figurant parmi les artistes contemporains les plus prolifiques de sa génération. Il est né en 1978 à Londres où il vit et travaille actuellement.

Adolescent, il est fasciné par les États-Unis et rêve de vivre le rêve américain. Il est féru de skate et de dessin, mais c’est en lisant les revues Subway Art et Spraycan Art de l’américain Henry Chalfant qu’il découvre sa vocation. Ces ouvrages regroupent des centaines de photographies de Graffiti du New York des années 70 et 80.

Son thème de prédilection : l’obsession de la société pour les célébrités et la consommation de masse

Après des études de design, il commence à travailler comme illustrateur tout en développant son art de rue. Son thème de prédilection est l’obsession compulsive de la société pour les célébrités et la consommation de masse. Il utilise le terme ‘aPOPcalyptic’ pour décrire son travail, qui comporte souvent des images d’icônes culturelles (Marylin Monroe, Andy Warhol, la reine d’Angleterre, etc.)

Son but est « d’encourager les gens à ne pas seulement voir, mais aussi à regarder ce qui les entoure, repenser les stéréotypes de notre culture, ne pas rester passif devant le règne de la consommation ostentatoire« , explique D*Face.

American Depress : une œuvre satirique

D*Face utilise divers médiums et techniques, mélangeant peintures en spray, sticker, pochoir.

Le lot présenté aux enchères le 12 décembre à l’Hôtel des ventes de la Vallée de Montmorency est très représentatif de l’art de D*Face. Sous les traits d’une carte de crédit intitulée « American Depress », l’artiste a représenté un portrait vu de trois quarts et affublé d’un nez rouge de clown. L’oeuvre est représentée dans une boîte figurant un mini coffre-fort en métal, satire de l’American Dream et de la société de consommation.

D*Face : un artiste monnayable

Dès le début des années 2000, D*Face est reconnu comme un véritable artiste. En 2005, il ouvre sa propre galerie d’art urbain : Stolenspace gallery, située dans le quartier de Brick Lane à Londres, où il expose, entre autres, son ami Shepard Fairey (Obey Giant). C’est en 2010 qu’il réalise la pochette de l’album de Christina Aguilera : « Bionic ». La chanteuse est une fidèle collectionneuse des œuvres de D*Face.

Lundi 12 décembre à 20h00 à Deuil la Barre : MINI VENTE : « 100% STREET ART & ART CONTEMPORAIN »

http://www.interencheres.com/fr/meubles-objets-art/mini-vente-100-street-art-art-contemporain-ie_v80909.html

Share This