Parce que marché de l’art ne rime pas qu’avec commissaire-priseur, Auctionlab a rencontré Florent Barbarossa. Véritable caméléon, il se glisse un jour dans la peau d’un conseiller en art, le lendemain endosse le rôle de courtier, et le sur-lendemain devient le partenaire de maisons de ventes. Considérant la rencontre et le contact comme les moteurs de son métier, il met en relation les amateurs d’arts désireux d’acheter avec ceux souhaitant vendre.

Diplômé en Droit, Histoire et Histoire de l’art, Florent Barbarossa se destinait plus au monde des musées qu’à celui des salles de ventes. En stage d’études, il rencontre des commissaires-priseurs et met un pied dans les ventes aux enchères. C’est la diversité des objets que l’on y trouve qu’il apprécie. Pourquoi se spécialiser quand chaque objet a un intérêt et une histoire ?

Collaborateur pour les commissaires-priseurs Gilles Neret-Minet et Rodolphe Tessier, jusqu’en 2016, Florent Barbarossa a à coeur de developper un domaine qui lui est propre, permettant de réunir les supports artistiques les plus divers.

Des expositions aux ventes aux enchères

Florent Barbarossa qui projette au départ de devenir conservateur ne délaisse pas pour autant le monde muséal pour les salles de ventes. « L’exposition Masculin / Masculin du musée d’Orsay en 2013 a été très inspirante pour moi. Outre son thème nouveau qui mettait l’homme en avant en parcourant l’Histoire de l’art, les techniques allaient de la peinture à la sculpture en passant par la photographie ».

Affiche de l’exposition Masculin / Masculin au Musée d’Orsay, du 24/09/2013 au 2/01/2014

La vente « Masculin \ masculin »

L’année qui suit l’exposition, Florent organise pour la maison de ventes Tessier-Sarrou & Associés, une vente aux enchères sur le même thème dont une deuxième édition est prévue en 2015. Partenaire depuis 2016 de la maison de ventes Magnin-Wedry, Florent Barbarossa planifie pour la seconde année consécutive la vente « Masculin Masculin » qui aura lieu le 23 octobre prochain.

« Les six chapitres de la vente montrent tour à tour l’homme mythique, le guerrier, le modèle, l’éphèbe, l’athlète où l’élégant… » nous livre Florent Barbarossa. Quant au thème, Dans tous ces états, ce dernier présente l’homme avec une vision plus inclassable de la masculinité.

Cette vente parait alors être un hommage à la beauté masculine qui fut, du XVIIème au XIXème siècle une source d’inspiration académique, celle qui a contribué à forger l’art occidental.

La nudité aux enchères

À l’instar du Génie de la danse de Carpeaux, certaines oeuvres ont fait scandale lors de leur création pour une nudité jugée provocante, aujourd’hui la beauté des corps est mise en lumière avec la vente « Masculin Masculin ».

Parmi les lots, une grande variété de pièces sera présentée : peinture, sculpture, art contemporain ou encore mode et bijoux que permet de proposer le thème de l’Élégant.

Mais si il y a un lot qui attire particulièrement l’attention du consultant de la vente «  Masculin / Masculin », c’est le biscuit de la manufacture de Gustafsberg de Johann Peter Molin, La mort des Guerriers. « Proposer en vente un biscuit haut de 85 cm c’est rare, l’acquérir c’est avoir un miniature de marbre chez soi ». En voyant l’équilibre de la sculpture, la puissance des corps et la réalisation des drapés on ne peut que comprendre son avis.

génie de la danse Carpeaux Florent Barbarossa Masculin enchères Magnin-Wedry

Jean Baptiste CARPEAUX ,Valenciennes (1827-1875) Le Génie de la Danse. Terre cuite. H: 55cm. Signée JB Carpeaux et cachet «Propriété Carpeaux». Estimation : 5.000/6.000€

Molin enchères biscuit Magnin Wedry Florent Barbarossa Masculin

Johann Peter MOLIN (1814-1873), La mort des guerriers. Biscuit de la Manufacture de Gustavsberg vers 1900. H: 85 cm

Estimation : 3.000/4.000€

Suivez Florent Barbarossa sur sa page Facebook 

« Un client m’a proposé un crâne de Tricératops »

Après cette vente aux enchères, Florent Barbarossa s’attellera à une nouvelle mission : disperser une collection autour de la carte à jouer et du tarot. Quatre jours d’inventaire lui seront nécessaires pour répertorier tous les lots. Là encore, on retrouve derrière un thème une diversité d’oeuvres impressionnante qui balaie les époques. « Les artistes sont très inspirés par le monde occulte et l’éclectisme qui en découle ne peut que susciter mon intérêt » nous précise Florent Barbarossa.

De cette diversité qui fait son métier, il se souvient : « pour une opération de courtage un client m’a proposé un crâne de Tricératops… ». Florent Barbarossa n’a décidément pas fini de croiser des pièces aussi diverses que surprenantes.

Vente aux enchères Masculin / Masculin : 23 octobre 2017 par Magnin-Wedry en collaboration avec Florent Barbarossa

Image à la une : portrait de Florent Barbarossa