Une femme en partie dénudée, coiffée du bonnet phrygien et portant à bout de bras le drapeau tricolore…Tout le monde a en tête l’iconique tableau d’Eugène Delacroix « La liberté guidant le peuple », en arrière-plan des billets de 100 francs de 1978 à 1995, en illustration de timbres et dont l’original se trouve conservé au musée du Louvre. 

« J’ai entrepris un sujet moderne, une barricade, et si je n’ai pas vaincu pour la patrie, au moins peindrai-je pour elle » Eugène Delacroix

Peinte en 1830 par l’artiste, la toile est présentée au public l’année suivante sous le titre « Scènes de barricades ».Le tableau représente une scène de barricade à Paris en juillet 1830. Les Parisiens se révoltent contre le roi Charles X qui bafoue les libertés de 1789. L’oeuvre, avec son côté allégorique et  sa portée politique, est fréquemment choisie comme symbole de la République française et de la démocratie.

« J’ai entrepris un sujet moderne, une barricade, et si je n’ai pas vaincu pour la patrie, au moins peindrai-je pour elle » explique le peintre à son frère en 1830.

Une esquisse extrêmement proche de la composition finale

Le 14 décembre prochain, lors de la vente d’Art Orientaliste de la maison de ventes Christie’s à Londres sera proposé aux enchères une esquisse, signée de la main de Delacroix, extrêmement proche de la composition finale. Témoignage rare du processus créatif de l’artiste romantique, l’esquisse, estimée £700,000-1,000,000 propose une version déjà très aboutie du tableau.

Delacroix Liberté guidant le peuple Christie's enchères

La figure centrale de la liberté, traitée en mouvement, domine déjà la composition pyramidale, avec néanmoins le drapeau de l’autre côté par rapport à la toile finale. Hormis l’enfant, qui inspirera le personnage de Gavroche quelques années plus tard à Victor Hugo et qui se tiendra à sa gauche sur la version finale, l’ensemble des personnages et des corps dramatiquement amoncelés, sont dessinés.

« La fluidité qui émane du dessin et l’utilisation des lignes diagonales prouve la maîtrise artistique de Delacroix, laissant entrevoir déjà le dynamisme et le mouvement de la composition finale.  »

explique Arne Everwijn, Head of Sale, 19th Century European & Orientalist Art, London.

L’esquisse sera d’abord présentée à Paris du 13 au 18 octobre, avant d’être exposée à Londres début décembre avant la vente aux enchères.

Image à la une :  EUGÈNE DELACROIX (FRENCH, 1798-1863), Le 28 juillet – la liberté guidant le peuple, 1830, Estimate: £700,000-1,000,000