« Peu importe le style, j’aime l’éclectisme. »

Alberto Pinto est à la décoration ce que Picasso est au cubisme. Maitrisant tous les styles, il crée le sien à partir de tous. Picasso usait de ses tubes pour créer sur la toile, Alberto Pinto choisissait les objets pour composer dans un espace donné. Sa palette lui permettait d’associer les meubles de style avec des objets design et de la porcelaine asiatique du XVIIIeme siècle. 

Cette diversité transparait dans la vente aux enchères de la collection Pinto proposée en septembre par Christie’s. Pendant l’exposition précédent la vente -riche de mille lots- , les jardinières de la dynastie Qing prendront place à côté d’une paire de flamants roses du XXeme siècle, encadrés par des obélisques de style baroque.

Paire de flamants rose en argent et nautile Porto XXe siècle €3.000-5.000 / Paire d’obelisques style Baroque €30.000-50.000 / Paire de jardinières en porcelaine de la famille rose Qing Dynastie – €60.000-80.000

Le rare et l’original, fer de lance d’Alberto Pinto

Cherchant à rendre très personnel chacun des intérieurs de ses clients, c’est le rare et l’original que préférait Alberto Pinto. Comme tout collectionneur qui se respecte, le décorateur courrait les antiquaires, les ventes aux enchères et les foires d’art. « C’était, avec son travail et l’art de recevoir, sa grande passion » d’après sa soeur, Linda Pinto. 

Certains trésors qu’a déniché l’amateur d’art seront offerts au plus offrant du 12 au 14 septembre. On trouvera notamment une oeuvre étonnante -mais non pas moins élégante- de Claude Lalanne. La sculptrice joue de la faune et de la flore pour créer des oeuvres uniques et fantasques, à l’image de ce « bureau croco » estimé 120 000 / 180 000 €. L’épaisse peau de crocodile vient recouvrir le plateau, qui repose sur des pieds fins en forme de liane. Le meuble résume la recherche de l’équilibre et de l’élégance à laquelle tenait Alberto Pinto.

bureau croco Claude Lalanne enchères Alberto Pinto Christie's

Claude Lalanne – Bureau Croco €120.000-180.000

Les enchères prennent place à la table d’Alberto Pinto

Le savoir-vivre est un art que maitrisait également le décorateur. Recevant beaucoup, il mettait un point d’orgue à la présentation d’une table qui honorerait ses invités. Toujours faite de raffinement et d’éclectisme elle mettait en exergue sa collection, que les convives redécouvraient à chaque diner. Parmi les services de porcelaine anglais, portugais ou français qui pouvaient orner la nappe, se trouvaient aussi certains services dessinés par le décorateur. Ce dernier a également fait réaliser les répliques de services russes comme celui de Catherine II de Russie. 

Pour accompagner ces plats et assiettes, sera entre autres proposé aux enchères un ensemble de verreries de Bohème estimé 30 000 / 50 000 €.  La verrière en argent de Saint-Pétersbourg réalisée en 1840 pour la fille du Tsar Nicolas Ier sera aussi à la vente.

Bien sûr, le linge de maison n’est pas en reste. Les nappes et serviettes finissent de parfaire la table. Comptez 100 à 2000€ pour acquérir l’un des ensembles.

« Il y a plaisir à les toucher et à les utiliser ; je ressens une espèce de luxe du passé, un raffinement intérieur » avait déclaré Alberto Pinto.

table service Alberto Pinto enchères collection Christie's

Table réalisée à partir des objets de la collection d’Alberto Pinto

service porcelaine chine Alberto Pinto décorateur enchères

Partie de service porcelaine de la famille rose Chine Qing XVIIIE – €100.000 – 150.000

Le souci du détail

Pour s’assoir autour de ces tables richement ornées, les convives d’Alberto Pinto pouvaient prendre place sur les chaises réalisées pour le Salon aux coquillages de l’Hôtel Particulier d’Arturo Lopez.  Comme un hommage à ce personnage dont la demeure était un lieu de la café-society, les chaises ont meublés l’appartement d’Alberto Pinto, maître dans l’art de recevoir.

L’hôte parfait honore ses visiteurs et se met sur son 31. Alberto Pinto était de ceux là. Élégant jusqu’aux poignets, il arborait des boutons de manchettes aux pierres précieuses. Signés des maisons Cartier ou Van Cleef & Arpels, les bijoux seront aussi proposés aux enchères.

« Les détails font la perfection, et la perfection n’est pas un détail. »

 Léonard de Vinci.

Vente aux enchères
Sep 12 6pm
Sep 13 11am & 2pm
Sep 14 11am & 2pm

Exposition : 
9 avenue Matignon 75008 Paris
Sep 8 10:00 AM – 6:00 PM
Sep 9 10:00 AM – 6:00 PM
Sep 10 2:00 PM – 6:00 PM
Sep 11 10:00 AM – 6:00 PM

Image à la une : table réalisée à partir d’objets de la collection d’A. Pinto.

© Christie’s