Aux enchères récemment, les records de ventes pour les instruments à cordes s’enchainent – 225 000 $ pour la guitare de Prince et 495 000 $ pour la Fender de Bob Dylan, de très beaux résultats qui attestent l’intérêt des enchérisseurs pour les instruments. Ivoire Angers entre dans la danse et propose aux enchères le 13 juin une très belle collection composée d’une centaine de lots d’instruments à cordes et d’archets, provenant d’un grand musicien belge.

Une passionnante découverte

C’est lors d’un inventaire que Xavier de la Perraudière, commissaire-priseur d’Ivoire Angers, découvre dans le sous-sol de la maison, 3 coffres remplis d’instruments à cordes et d’archets. Au total, ce sont près de 100 lots qui constituent la collection de Kléber Dhainaut (1916-1982), musicien belge installé en Anjou, et dont la discrétion fait de cette vente une passionnante découverte. Deux violoncelles de la collection ont été légués à la Ville d’Angers. 

violoncelle aux enchères

VIOLONCELLE de Jean-Nicolas Leclerc, fait à Paris au Millésime de 1777, portant une étiquette et un vestige de marque au fer sur éclisse avant. L. 758 mm (différentes restaurations sur la table et sur la tête). Provenant de la collection de la Succession Dhainault. Estimation 12 000 / 15 000 €. © IVOIRE ANGERS 

De rares instruments du XVIIIème et XIXème siècle

Parmi les instruments présentés, figurent un important violoncelle de Paul Bailly, fait à Mirecourt, au millésime de 1867, estimé 15.000/20.000€, un rare alto Guiseppe Marconcini fait à Ferrare au millésime de 1812, estimé 10.000/12.000€, ou encore un violoncelle de Jean-Nicolas Leclerc, fait à Paris au millésime de 1777, estimé 12.000/15.000€. 

violoncelle Leclerc enchères

VIOLONCELLE de Jean-Nicolas Leclerc, fait à Paris au Millésime de 1777, portant une étiquette et un vestige de marque au fer sur éclisse avant. L. 758 mm (différentes restaurations sur la table et sur la tête). Provenant de la collection de la Succession Dhainault . Estimation 12 000 / 15 000 €. © IVOIRE ANGERS 

violoncelle bailly encheres instruments musique

VIOLONCELLE de Paul Bailly, fait à Mirecourt, au millésime de 1867, portant une étiquette et signature sur la table et le fond « Bailly » et marque au fer. L. 760 mm (petites cassures sur les éclisses). Provenant de la collection de la Succession Dhainault. Estimation 15 000 / 20 000 €. © IVOIRE ANGERS 

Des instruments mais aussi des archets !

On pourra également acquérir des archets, au nombre de 36 dans la collection, dont les estimations vont de 50€ à 6.000/8.000€ pour un archet de violoncelle de Joseph-Arthur Vigneron (père). 

encheres instruments de musique archet
Instrument musique aux enchères archets

ARCHET de violoncelle : VIGNERON Joseph Arthur (père) Signé : non Montage : ébène et argent Poids : 67.8 g Etat : très bon état, avec mèche et garniture fines, légère usure pouce, très léger manque bois côté plaque de tête et grattes baguette. Expert : Cabinet RAFFIN. Provenant de la collection de la Succession Dhainault . Estimation 6 000 / 8 000 €. ©IVOIRE ANGERS 

image à la une : INTERESSANT et RARE ALTO Guiseppe marconcini, fait à Ferrare, au millésime de 1812, portant une étiquette de Marconcini. L. 397 mm (différentes restaurations sur la table). Provenant de la collection de la Succession Dhainault. Estimation 10 000 / 12 000 €. © IVOIRE ANGERS 

Vente aux enchères mercredi 13 juin 2018 à 14h15 chez Ivoire France 

Expositions publiques : samedi 9 juin 9h30/11h30 – mardi 12 juin 9h30/12h -14h30/18h et mercredi 13 juin 9h30/11h30 

Expert instruments à cordes : Cabinet Vatelot Rampal