Le couple Lalanne, François-Xavier (1927-2008) et Claude (née en 1924) ont formé un duo artistique d’exception et developpé un univers plastique atypique complémentaire, elle trouvant un intérêt pour la flore et lui pour la faune. La nature et le monde animal constituent un répertoire que les Lalanne soumettent aux contraintes de l’art décoratif avec beaucoup d’humour et de lyrisme.

Aujourd’hui plus que jamais, le bestiaire surréaliste et les motifs végétaux qui sont la signature des Lalanne, sortent de leur cage direction le marché de l’art.

Première exposition personnelle de Claude Lalanne

Dans les années 1970, le couple signait même indifféremment ses créations « Les Lalanne« . Ce n’est pas le couple qui est mis en valeur à la Galerie Mitterrand mais la singularité des deux artistes avec la première exposition personnelle de Claude Lalanne du 14 avril au 27 mai 2018. Celle-ci précède un second volet qui sera consacré à l’œuvre de François-Xavier Lalanne, du 1er juin au 28 juillet 2018.

« Les Lalanne ont élaboré deux œuvres parallèles faites d’associations surréalistes, pleines d’humour et de poésie, mais chacun selon son propre modus operandi » explique la galerie. Les techniques employées sont celles de l’empreinte, du moulage et de la galvanoplastie, qui permettent alors à Claude Lalanne de figer les formes de la nature pour les transformer avec poésie en sculptures, tables, chaises, bancs ou autres miroirs. Aussi, parmi une quarantaine d’oeuvres présentées, on trouve le mythique et poétique banc Love Seat. 

Claude Lalanne

Portrait de Claude Lalanne dans un Love Seat. © Claude Lalanne, Courtesy Galerie Mitterrand, Photo : Serge Bailhache

Claude Lalanne Love Seat enchères

Claude Lalanne. Love Seat, 1972-2011 $. Bronze et cuivre / Bronze and copper. H 84 x 130 x 72 cm / H 33 x 51 x 28 in. © Claude Lalanne, Courtesy Galerie Mitterrand, Photo : Aurelien Mole

Les Lalanne : monstres sacrés aux enchères

Un autre banc de Claude Lalanne a été récemment mis sous le feu des projecteurs chez Tajan. Ce banc quasi surréaliste, décoré de crocodiles et inspiré à l’artiste par la visite d’un zoo un soir de pleine lune, a été adjugé par l’étude parisienne 753 000 € début avril.

banquette crocodile Claude Lalanne Tajan enchères

Claude Lalanne (née en 1924) Banquette crocodile, 2006-2007. Bronze doré, cuivre et coussin en cuir brun. Signée CL Lalanne, datée, numérotée 2/8 et porte la marque de fondeur Figini.

Lors de la vente du 20 novembre 2017 chez Christie’s « Le Miroir en pied aux branchages » (1993) de Claude Lalanne avait largement dépassé l’estimation (€350,000-550,000) et vendu €1,807,500. Du côté de Sotheby’s, lors de la dispersion de la collection du décorateur Jacques Grange en décembre dernier,  le bar « Les Autruches » 1967-1970, cette fois réalisé par François-Xavier Lalanne, a été  adjugé 6.2 millions € , établissant le dernier record en date pour l’artiste. 

François-Xavier-Lalanne autruche

François-Xavier Lalanne  bar Les Autruches, 1967-1970. adjugé 6.2 millions € chez Sotheby’s

Incontournables dans les ventes aux enchères du printemps

Le 3 mai prochain, c’est encore Sotheby’s qui propose un meuble d’exception lors de sa vente de design : une table à dessin commandée à François-Xavier Lalanne par Karl Lagerfeld (Estimation : 500 000 – 700 000 €) pour son appartement de la rue de l’Université à Paris en 1964. Connue seulement de quelques amateurs, elle fut conçue pour satisfaire les besoins de son commanditaire et témoigne de la complicité entre deux grands créateurs. Alliant fonctionnalité et créativité, elle restitue la volonté de rendre à la sculpture une dimension plus familière, caractéristique de l’œuvre de François-Xavier Lalanne. La vente parisienne se terminera par un hommage à l’artiste, avec 16 autres pièces de François-Xavier Lalanne sous le marteau de la maison de vente londonienne.

bureau François Xavier Lalanne pour Lagerfeld

Table à dessin de François-Xavier Lalanne pour Karl Lagerfeld, 1964- 1966

Chez Christie’s Paris aussi, plein feu sur les Lalanne ! Le 22 mai, lors de sa vente de Design, direction le pays enchanté avec la maison de ventes anglo-saxone qui propose aux enchères une quinzaine d’œuvres du couple.

Les collectionneurs prédateurs apprécieront les œuvres iconiques du couple, dévoilant de plus belle leur répertoire animalier et poétique. Ainsi seront notamment proposés un « Requin », estimé €250,000-350,000, « Trois oies » datées de 1991 en bronze patiné (estimation : €210,000-270,000) ou encore une très belle « Tortue de marbre », 1995, estimée €100,000-150,000.

Adopterez vous à votre tour un de ces animaux fantastiques ?

François Xavier Lalanne requin enchères

François-Xavier Lalanne, Requin (moyen), 2003, Bronze et noyer teinté. Estimation : €250,000-350,000