Actualités

Félix Schivo, ou l’ouverture au monde

15 mars 2019 Actualités 0 Comments

Sur les peu ou prou trois cents lots que compte la dispersion de l’atelier du sculpteur et graveur Félix Schivo (1924-2006), au-delà de la quantité de travail réalisé, c’est certainement son caractère polymorphe qui intrigue le plus. De grandes statues réin- terprétées de l’univers du graveur Jacques Callot (1592-1635) côtoient des bustes aux plans serrés ; de petites terres cuites aux couleurs vives, figurant des gens de justice, voisinent avec des gravures où domine un noir profond et mystérieux ; des dessins de paysages pyrénéens ou aveyronnais dialoguent avec de grands plâtres polychromes d’animaux ou du Mime Marceau, et des céramiques craquelées.