Lors de son rapport d’activité 2016 dévoilé la semaine dernière, le Conseil des Ventes Volontaires a aussi observé les tendances sur le premier semestre 2017 sur le secteur « Art et objets de collection ».

Un marché stable et concentré pour les ventes d’art contemporain

Concernant les ventes dites d’« Art d’après-guerre et contemporain »: le montant reste stable.  Le top 12 des maisons de ventes réalise en France (hors la vente exceptionnelle « Les Giacometti d’Hubert de Givenchy » qui a totalisé à elle seule 27.7M€) 67 M€ de ventes (soit environ 50 % du montant de ses ventes de l’année 2016).

Le top 12 correspond aux études Ader, Aguttes, Artcurial, Pierre Bergé & associés, Christie’s, Cornette de Saint-Cyr, Leclere, Millon, Piasa, Sotheby’s, Tajan et Versailles enchères. Ces opérateurs ont réalisé en 2016 un montant cumulé de ventes, hors frais, d’art après-guerre et contemporain de 160 M€, représentant 87 % du montant total annuel de l’ensemble des opérateurs de vente en France.

Le marché se concentre encore : Christie’s et Sotheby’s font 73 % de ces ventes d’art contemporain (dont 7 lots millionnaires). Les trois premiers OVV (Christie’s, Sotheby’s et Artcurial) représentent 82% de ce montant (en 2016 ce taux était de 82%), pour un total de 54,9M€.

table atlantes et caryatides giacommetti hubert de givenchy enchères bilan

DIEGO GIACOMETTI (1901-1966) Table octogonale aux caryatides et atlantes, vers 1980. Estimation : 600 000-800 000 € Prix réalisé : 4 162 500 € par Christie’s le 6 mars 2017 lors de la vente « Les Giacometti d’Hubert de Givenchy ». RECORD POUR UNE ŒUVRE DE L’ARTISTE VENDUE AUX ENCHÈRES EN FRANCE. ©Christie’s Images Ltd, 2017

Une érosion des ventes d’art impressionniste et moderne ?

Une érosion du montant des ventes d’art impressionniste et moderne a été également noté par le CVV, malgré le prix obtenu par Artcurial pour Andromède, un marbre d’Auguste Rodin retrouvé par les spécialistes de la maison 130 ans après sa création, vendu 3,7 M€ / 4,1 M$. Le résultat d’Artcurial au 1er semestre 2017 s’établit d’ailleurs en augmentation de 3,3 % par rapport à la même période en 2016 (hors événement exceptionnel, notamment Rétromobile qui voit une baisse de -19M d’€).

Auguste Rodin Artcurial Andromède enchères bilan

Auguste Rodin, Andromède, 1887, marbre, 28,1 x 30,7 x 18,5 cm, provenant de la famille Morla Vicuńa, adjugé 3 670 600 € / 4 111 072 $ frais inclus par Artcurial. © Artcurial

En art moderne, notons également les bons résultats de la « Valse » de Camille Claudel adjugée 1 463 200 €  par la maison Rouillac le 11 juin, et  du tableau de Gustave Caillebotte « Vue du Petit Gennevilliers depuis le « Fossé de l’Aumône » vendu 888 000 € par l’Hôtel des ventes de la Vallée de Montmorency le 20 juin à Deuil-la-Barre. . L’huile sur toile « Les Nymphéas » de Claude Monet, provenant de la succession de l’artiste impressionniste, a été adjugée le 28 juin par Tajan 3 143 800 €.

Gustave Caillebotte enchères bilan

888 000 €  par l’Hôtel des ventes de la Vallée de Montmorency le 20 juin à Deuil-la-Barre : Gustave Caillebotte (1848-1894), Vue du Petit Gennevilliers depuis le « Fossé de l’Aumône », huile sur toile, vers 1889.

Camille Claudel La Valse enchères Rouillac bilan

1 463 200 €  par la maison Rouillac le 11 juin à Montbazon : Camille Claudel (1864-1943), La Valse, épreuve en bronze à patine brun-noir, circa 1900.

Les cartes sont rebattues pour le trio de tête

Christie’s France termine le 1er semestre 2017 en première position sur le marché des enchères avec un total de 136,6 millions d’euros, soit une progression de 21,6% pour le même nombre de ventes que l’année dernière, et un taux de lots vendus de 81% en volume et 94% en valeur. Ces résultats proviennent notamment de la volonté de la maison de ventes de présenter des objets de qualité provenant de collections prestigieuses telles que la collection d’Hubert de Givenchy (32,7M€) ou celle de Boni de Castellane et Anna Gould (14,2M€).

A contrario, Sotheby’s et Artcurial ont enregistré un léger recul. La maison de ventes américaine présente un total de 96 millions en 2017, contre 107 millions au premier semestre 2016. Cela s’explique notamment par une vente en moins sur la même période. Sotheby’s devrait se rattraper au second semestre avec la vente de la collection Jacques Grange, déjà estimée entre 8 et 10 millions d’euros.

Une belle croissance pour les maisons de ventes françaises

Le bilan du premier semestre 2017 confirme la position de leader d’ Interencheres comme le plus grand hôtel des ventes numérique de France, rassemblant 265 maisons de vente françaises. Plus d’1,05 million de lots ont été publiés avec plusieurs adjudications dépassant le million d’euros. La croissance d’Interencheres live est également impressionnante : le montant total des adjudications Live a augmenté de 45% par rapport au premier semestre 2016 totalisant 71 millions d’euros frais compris pour 142.000 lots vendus.

On observe à Drouot un produit vendu de 202,7 M€ soit une hausse de 5,3%. La plus haute enchère revient à l Éternel Printemps, d’Auguste RODIN (1840-1917)Le 22 mars 2017, la maison Fraysse & Associés l’adjugeait 1 962 300 €. Parmi les ventes de ce premier semestre, 33 records dont 17 records mondiaux et 16 records français sont à noter à Drouot, et plus de 200 préemptions et achats de musées recensés.

De son coté, l’étude Piasa affiche une croissance de 20 %, à 17 millions, le secteur du design pesant à lui seul 11,5 millions (+27 %).

Notons également une hausse aussi chez Tajan avec un total d’adjudication de 20,4 millions, soit +21,4 %.

nymphéas monet

CLAUDE MONET (1840-1926)NYMPHEAS Huile sur toile 49 X 108 cm. Vendu 3 143 800 € chez Tajan le 28 juin 2017

 

Image à la Une :

FRANCESCO GUARDI (VENISE 1712-1793). Piazza San Marco, Venise, avec la Basilique et le Campanile. Estimation : 4 000 000-6 000 000 € Prix réalisé : 6 738 500 € par Christie’s pour la vente BONIFACE DE CASTELLANE ET ANNA GOULD, «A WAY OF LIFE» 7 MARS 2017 . RECORD POUR UNE ŒUVRE VENDUE AUX ENCHÈRES EN FRANCE EN 2017.©Christie’s Images Ltd, 2017