« Nous sommes galeristes en orfèvrerie et joaillerie depuis trois générations, et peut-être bientôt quatre », déclare Paul-Louis Flandrin en arborant fièrement le portrait de la très jeune Esther.

Rencontre avec cet expert pour lequel les bijoux et les ventes aux enchères n’ont plus de secrets.

Joaillerie et orfèvrerie : les indissociables

Une vitrine imposante nous fait face, et voici déjà que l’expert nous révèle un premier secret «  mon père a acquis ce meuble de l’Hôtel particulier des Rothschild à Boulogne-Billancourt, il se trouvait dans l’entrée, avec deux autres vitrines, qui sont aujourd’hui au Musée Jacquemart-André ».

Sur les rayonnages, de l’orfèvrerie mais aussi des bijoux. Rien d’étonnant quand on sait que ces domaines ont comme point commun le métal précieux. Impossible donc de traiter du bijou sans parler de l’orfèvrerie.

galkerie les trois grilles bijoux Flandrin

Devanture de la Galerie des Trois Grilles de Paul-Louis Flandrin

Sur les pas d’un galeriste, marchand et expert

« Il n’y a pas de formation précise pour devenir galeriste-marchand en orfèvrerie, la meilleure école et celle de la transmission » nous livre Paul-Louis, qui a appris les rudiments du métier par son père, puis a complété son savoir avec une formation de gemmologue. 

Y-a-t'il une astuce pour reconnaître un bijou de qualité ?

« L’astuce c’est qu’il faut se méfier de tout ce que l’on voit. Faites confiance aux experts, ils vous aiguilleront et vous conseilleront ».

En tant que fils de galeriste, Paul-Louis a visité très tôt l’Hotel Drouot, où ne dorment pas longtemps les objets d’art. Plus tard, sa fonction de marchand l’a amené à fréquenter ce « lieu absolument incroyable » et à côtoyer des commissaires-priseurs. 

Paul-Louis Flandrin a alors saisi l’opportunité de devenir acteur de ce lieu historique en tant qu’expert pour les maisons de ventes.

Voyagez dans le temps avec Paul-Louis Flandrin

Le marchand ne considère pas avoir de spécialité, il nous avoue cependant être passionné par la fin du XVIIIème siècle et le début du XIXeme. 

Les rayonnages présentent des plateaux en argent et des chocolatières godronnées, souvenirs d’un temps passé. Mais si Paul-Louis est passionné par les siècles antérieurs, l’art contemporain est essentiel pour lui : « Certes, je suis un marchand, mais en tant que galeriste j’organise des expositions temporaires avec des artistes contemporains, notamment dans le cadre du Parcours Bijoux ».

Aude Medori Paul-Louis Flandrin expert bijoux

Le galeriste nous guide jusqu’à une vitrine de bijoux, souvenirs de ces expositions. Les créations qui s’y trouvent rivalisent d’originalité. «  Les artistes d’aujourd’hui sont peut-être les Belperron de demain, il faut encourager cette création ».

Des bijoux pour Noël : les conseils de Paul-Louis Flandrin

Quoi de mieux qu’un conseil de professionnel pour bien acheter aux enchères ? Le galeriste des Trois Grilles vous guide pour vos achats de Noël de dernière minute. L’une des dernières ventes de bijoux de l’année est orchestrée par l’étude Morel, pour laquelle Paul-Louis Flandrin est l’expert. 

Pour un bijou à la mode à moins de 50€, Paul-Louis nous dirige vers un bracelet Dinh Van en forme de menotte en or gris. « Avec moins de 200 € vous avez un large choix : des bracelets, des broches, ou encore des bijoux d’oreilles comme ces dormeuses en or serties de diamants ».

bijou aux enchères pas cher

DINH VAN Bracelet menotte en or gris 18K 750‰ avec lien en cordon noir. Longueur réglable. Poids brut : 3,50 g. Estimation 30-40€

dormeuses diamant expert Flandrin

Paire de dormeuses en or deux tons 18K 750‰ serties d’un diamant taille ancienne surmonté d’un diamant taillé en rose. […] Estimation 200-250€

 

Quant aux romantiques, ils apprécieront le collier discret et élégant sur lequel coulisse un diamant (estimé 2300-2500 €)

Mais, fidèle à son goût pour la fin du XVIIIeme siècle, le coup de coeur de Paul-Louis Flandrin reste la marquise sur laquelle une perle de culture est encadré par deux diamants.

bijou enchères noel 2018

Bague en or 18K 750‰ et platine 900‰, parée d’une perles de culture bouton et de deux diamants taille ancienne, dans un entourage de pierres bleues calibrées (manque une pierre) […] Estimation 800-900€

Aux enchères « les bijoux signés sont recherchés »

Si l’on achète souvent un bijou sur un coup de coeur, certains d’être eux bénéficient d’une attention toute particulière des acheteurs. « Plus on avance, plus cela se confirme :  les bijoux signés sont recherchés. Très souvent ce sont des records ». Les célèbres Van Cleef & Arpels ou Cartier ont la côte. Suzanne Belperron aussi : « En juin dernier, avec la maison Crait+Müller, nous avons vendu un clip Dent de loup de cette créatrice, il a fait un très beau résultat ». Estimé entre 5000 et 6000€, le bijou est parti à 40 500€. 

Paul-Louis Flandrin fait régulièrement de belles découvertes, mais il nous confie « si je devais partir avec un seul objet de ma galerie, ce serait ma loupe, sans ma loupe je ne suis rien ». Un outil indispensable certes, mais qui s’accompagne d’une expérience et d’un savoir brillant, à l’instar des objets et bijoux de la Galerie des Trois Grilles.

Informations sur la vente :

Expositions Publiques :
Jeudi 21 décembre de 11h à 21h (#drouotnocturne)
Vendredi 22 décembre de 11h à midi

Vente aux enchères à 14H

Catalogue de vente : ICI