Avis aux investisseurs néophytes ! Si vous craignez de vous perdre dans la jungle du marché de l’art, Artners se propose d’être votre guide. À partir du 19 octobre prochain, cette plateforme digitale vous permettra d’investir dans l’art comme vous pourriez le faire en Bourse. Un calendrier idéal puisqu’il coïncide avec l’ouverture de la FIAC 2017. Gros plan sur ces nouveaux acteurs du marché de l’art.

Des chefs-d’œuvres accessibles aux budgets limités

Vous pensiez devoir hypothéquer votre maison pour acquérir le tableau de vos rêves ou avoir à débourser une somme colossale pour investir dans une sculpture de maître ancien ou d’artiste contemporain ? Avec sa toute nouvelle plateforme, Artners met les chefs d’œuvres à la portée de votre main grâce à un système d’achats de parts.

Investir dans l’art comme au CAC 40

 

À l’image des marchés boursiers, les œuvres d’art sont susceptibles de prendre de la valeur et, comme des actions, Artners vous propose d’en acquérir des parts.

galerie Ylann Guez Artners investissement art

La plateforme d’investissement vous permet de devenir copropriétaire d’une œuvre en vente aux enchères ou dans une galerie d’art. Des experts réalisent  des analyses artistiques et financières pour vous permettre de gérer vos parts au mieux de vos intérêts : vous gérez ensuite comme vous l’entendez et vendez, achetez ou échangez à votre guise et quand vous voulez.

« cela empêche que les plus belles oeuvres finissent dans des coffres forts »

La plateforme s’occupe également de valoriser votre nouvelle acquisition en réalisant des évènements culturels et des expositions itinérantes. Outils indispensables de promotions, les « Artners Museums » sont des espaces culturels dédiés à l’exposition des œuvres acquises par la communauté. Pour l’ancien trader Ylann Guez, passionné d’art et fondateur de la plateforme d’investissement «cela empêche que les plus belles oeuvres finissent dans des coffres forts. C’est une nouvelle façon de collectionner ».

« On ne sait pas de quoi les collections Artners seront constituées, les expositions et évènements dépendent de ce qui plait aux collectionneurs ». La plateforme fournit son expertise financière et artistique aux collectionneurs, elle les conseille et les guide, les collectionneurs sont ainsi armés pour investir dans l’oeuvre de leur choix.

 « Investisseurs et mécènes à la fois, c’est cela qu’être Artners »

 

Pour Ylann Guez, le site permet de lier amour pour l’art et valeur financière des œuvres. « En temps que collectionneur, si j’avais un portefeuille illimité, je m’offrirai des oeuvres déjà très cotées. Artners est né de l’idée qu’il faut mutualiser les intérêts ».

Les amateurs d’arts font partie d’une communauté de passionnés et en achetant font parler leur cœur tout en faisant appel à leur raison. 5000 euros, c’est le ticket minimum pour devenir copropriétaire d’une oeuvre. Vous vous demandez ce qu’Artners peut proposer ? On vous dévoile en avant première que vous pourrez investir dans des tableaux de Bernard Buffet, de l’Ecole de Paris, des oeuvres de César ou encore du street-art. 

Ylann Guez Artners Plateforme d'investissement art encheres

Ylann Guez, fondateur d’Artners

La plateforme d’investissement n’est pas encore ouverte mais vous pouvez être informé du prochain lancement d’Artners en vous inscrivant dès maintenant sur leur site www.artners.com.